Une frontière psychologique du prix ?

L'Ouest a l'esprit de famille, c'est bien connu. Dans les Hauts-de-Seine, selon le constat dressé par l'Adil sur le 3e trimestre 2007, les appartements familiaux ont enregistré "une croissance de 12 % des réservations en 3 et 4-pièces alors que celles des petites surfaces stagnaient". On peut encore réaliser un placement de père de famille à Gennevilliers, où les prix sont doux : le 3-pièces d'Eiffage Immobilier démarre à 197 000 e et le 4-pièces à 253 000 e. Le 5-pièces, quant à lui, vogue à 420 000 e, mais pour 120 m2 ! Dans le Sud du département, s'ouvrent des perspectives dans la communauté d'agglomérations des Hauts-de-Bièvre (Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, Sceaux). Approuvé en juin dernier, le PLH a retenu comme objectif la construction de 4 600 à 5 000 logements sur six ans, un volume en progression constante. A Versailles, d'ici 2012, un projet spectaculaire donnera de l'essor au quartier des Chantiers et à la gare elle-même. Notons que Vinci Immobilier lance à proximité un projet de 36 appartements aux environs de 5 300 e/m2. Peut-on estimer qu'un prix psychologique freine les acquéreurs ? "A Rueil-Malmaison, nous avons réalisé une bonne moyenne - cinq ventes par mois à 5 300 e/m2 - et l'offre disponible se situe à 4 800 e, rétorque Olivier Bokobza, le directeur général des Espaces Immobiliers BNP-Paribas, même à ce prix, la demande demeure importante dans des villes qui sont arrivées à maturité comme Rueil, Levallois, Boulogne ou Issy.Mais des communes qui n'ont pas encore achevé leur mutation et pratiquent des prix élevés pourraient vivre quelques complications à l'avenir". Encore est-il que l'Ouest reste l'Ouest. Que ne ferait-on pas pour s'offrir son lopin de patrimoine ?

Une frontière psychologique du prix ?
Une frontière psychologique du prix ?

L'Ouest a l'esprit de famille, c'est bien connu. Dans les Hauts-de-Seine, selon le constat dressé par l'Adil sur le 3e trimestre 2007, les appartements familiaux ont enregistré "une croissance de 12 % des réservations en 3 et 4-pièces alors que celles des petites surfaces stagnaient". On peut encore réaliser un placement de père de famille à Gennevilliers, où les prix sont doux : le 3-pièces d'Eiffage Immobilier démarre à 197 000 e et le 4-pièces à 253 000 e. Le 5-pièces, quant à lui, vogue à 420 000 e, mais pour 120 m2 ! Dans le Sud du département, s'ouvrent des perspectives dans la communauté d'agglomérations des Hauts-de-Bièvre (Antony, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, Sceaux). Approuvé en juin dernier, le PLH a retenu comme objectif la construction de 4 600 à 5 000 logements sur six ans, un volume en progression constante. A Versailles, d'ici 2012, un projet spectaculaire donnera de l'essor au quartier des Chantiers et à la gare elle-même. Notons que Vinci Immobilier lance à proximité un projet de 36 appartements aux environs de 5 300 e/m2. Peut-on estimer qu'un prix psychologique freine les acquéreurs ? "A Rueil-Malmaison, nous avons réalisé une bonne moyenne - cinq ventes par mois à 5 300 e/m2 - et l'offre disponible se situe à 4 800 e, rétorque Olivier Bokobza, le directeur général des Espaces Immobiliers BNP-Paribas, même à ce prix, la demande demeure importante dans des villes qui sont arrivées à maturité comme Rueil, Levallois, Boulogne ou Issy.Mais des communes qui n'ont pas encore achevé leur mutation et pratiquent des prix élevés pourraient vivre quelques complications à l'avenir". Encore est-il que l'Ouest reste l'Ouest. Que ne ferait-on pas pour s'offrir son lopin de patrimoine ?


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur