Investir en loi Girardin

Alors que 100 000 logements manquent à l'appel dans les DOM-TOM, la loi Girardin continue à prévaloir pour l'investissement immobilier outremer. Elle encourage les investissements solidaires et éthiques tout en faisant gagner de l'argent aux particuliers. Guide pratique.

Investir en loi Girardin
Investir en loi Girardin

Principe général de la loi Girardin

Pour investir dans l'immobilier dans les DOM-TOM, la loi Girardin est le dispositif fiscal idéal. Elle permet aux particuliers de profiter d'une belle réduction d'impôts tout en constituant leur patrimoine depuis 2003. Ils doivent pour cela acheter un bien neuf immobilier ou matériel ensuite mis en location pendant 5 ans minimum.

Le développement des DOM-TOM est la raison d'être de ce dispositif, encourageant les particuliers à investir par le biais de mesures fiscales incitatives. Le dispositif qui devait s'éteindre en 2017 a finalement été prolongé jusqu'en 2025. Il existe aujourd'hui plusieurs formes d'investissement en loi Girardin.

L'investissement loi Girardin industriel

Opter pour le Girardin industriel permet de profiter d'une réduction d'impôts grimpant jusqu'à 14% du montant de l'investissement. Pour en profiter, le particulier doit réaliser un placement productif neuf dans les départements d'outremer.

Contrainte majeure, l'investissement est réalisé dans une entreprise aux activités industrielles. Le matériel est mis en location pendant 5 ans avant d'être cédé à l'exploitant.

L'investissement Girardin New Energy

Tout en finançant des équipements de production d'énergie renouvelable dans les DOM-TOM, vous bénéficiez d'un avantage fiscal pouvant atteindre 20%. Un investissement écologique et éthique qui répond aux préoccupations actuelles.

L'investissement loi Girardin social

Le volet social de la loi Girardin encourage la construction de logements sociaux ou leur rénovation dans les départements d'outremer. Les particuliers bénéficient ainsi d'une réduction d'impôts dès lors qu'ils financent la construction ou l'achat d'un logement neuf. Le logement est ensuite loué pendant 5 ou 6 ans selon la durée de location obligatoire choisie. Le bien est loué dans les six mois qui suivent l'achèvement.

L'avantage fiscal peut atteindre 10% du montant du bien, mais attention, le logement doit afficher une surface habitable de 50 à 150 m² maximum en fonction du nombre d'occupants prévus.

Les conditions de mise en location de la loi Girardin détaillées

Pour respecter les mécanismes de la loi Girardin, un propriétaire bailleur doit se plier à plusieurs obligations lors de la mise en location :

  • Louer le logement nu comme résidence principale pendant 5 ou 6 ans en fonction de la durée de défiscalisation choisie.
  • Louer le logement à un locataire n'appartenant pas à son foyer fiscal.
  • Respecter un plafond de loyer.
  • Choisir un logement dans un département non soumis à la TVA (Saint-Martin, la Guyane…) ou dans un département soumis à la TVA locale de 8,5% HT.
  • Louer le logement neuf dans les 6 mois qui suivent l'achèvement des travaux.

Bon à savoir : en cas de manquement à ses obligations, le propriétaire perd ses avantages fiscaux.

Les avantages fiscaux de la loi Girardin

Si vous payez 2 500 euros d'impôts par année, la loi Girardin vous permet de réduire, voire de supprimer vos impôts.L'avantage fiscal outremer accordé est systématiquement supérieur à l'apport initial du particulier. Il est de 10% pour le logement social, de 14% pour l'investissement industriel et de 20% pour le New Energy.

La réduction d'impôt peut ainsi atteindre 60 000 euros

L'investisseur peut profiter d'un plafonnement de la niche fiscale plus avantageux qu'en métropole. Il est de 18 000 euros dans les DOM-TOM et de 10 000 euros en métropole. Vous payez plus de 2 500 euros d'impôts par année ? Investir en loi Girardin est peut-être la solution qu'il vous faut.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur