Trois questions à JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, Député-maire de Drancy

"Nous avons recréé le marché du neuf en accession à Drancy"

Trois questions à JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, Député-maire de Drancy
Trois questions à JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE, Député-maire de Drancy

Indicateur Bertrand : Quels sont les aménagements de la ville ?


Jean-Christophe Lagarde : Ce ne sont pas des aménagements à proprement parler puisque nous ne disposons pas de zones constructibles. Cependant, nous avons autorisé des constructions R+4 et R+5 en accession à la propriété sur les axes principaux et recréé ainsi un marché du neuf qui n'existait plus sous l'ancienne mandature. Au départ, les promoteurs étaient refroidis par les trente années d'immobilisme de la commune, mais je leur ai fait part d'une demande locale importante : effectivement, les logements des deux constructions achevées ont été acquis par 75 % de Drancéens et 60 % de propriétaires occupants. Maintenant, arrivent sur la ville, d'une part, des Parisiens à la recherche d'un bien plus grand à des prix plus intéressants qu'à Paris, d'autre part, des habitants de l'Est de la Seine-Saint-Denis attirés par notre commune à 65 % pavillonnaire, plus équilibrée socialement et dans ses aménagements.


I. B. : Quels sont les atouts de Drancy ?


J.-C. L. : Nous avons investi dans la qualité des espaces publics : réaménagement d'un parc de cinq hectares qui fait la joie de tout le monde, de la place de l'hôtel de ville et de la rue principale, où sont concentrés les marchés et les commerces. En intercommunalité avec Le Bourget, nous avons créé une médiathèque de 4 700 m2. Nous construisons deux écoles et le département a reconstruit nos collèges les plus anciens. Drancy bénéficie d'une excellente desserte à laquelle s'ajoute le métro de Bobigny : deux stations RER à 9 mn de la gare du Nord et à 13 mn de l'aéroport Charles de Gaulle mais aussi d'ici trois ans, un train sur la ligne B toutes les 5mn ; un noeud autoroutier très important (A3, A1, A86 aux frontières de la ville) et, d'ici à sept ans, la tangentielle reliant à terme Noisy-le-Sec à Sartrouville. Drancy est connue, bien entendu, pour être la ville de la cantine gratuite des écoles. Nous avons aussi mis en place un système de soutien scolaire dit "coup de pouce".


I. B. : Et la sécurité ?


J.-C. L. : Drancy est très loin de l'image traditionnelle de la Seine-Saint-Denis. Dire qu'il ne se passe rien serait faux, mais la commune n'a heureusement rien à voir avec Saint-Denis, La Courneuve ou Aubervilliers. Depuis le début de l'année, les infractions de voie publique ont régressé de 15 %. Nous avons un grand projet de vidéosurveillance qui s'étale jusqu'en 2009. Les abords de deux collèges sur cinq sont déjà équipés, de même que l'artère principale, des parkings souterrains. Notre police municipale comprend 23 agents et notre commissariat est dédié à la ville, à la différence de celui de La Courneuve opérant sur trois communes.








Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur