1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. TROIS QUESTIONS À BERNARD CAZENEUVE, Député-maire de Cherbourg-Octeville, président de la Communauté urbaine de Cherbourg (Cuc)

TROIS QUESTIONS À BERNARD CAZENEUVE, Député-maire de Cherbourg-Octeville, président de la Communauté urbaine de Cherbourg (Cuc)

“Un territoire attractif pour les investisseurs”

TROIS QUESTIONS À BERNARD CAZENEUVE, Député-maire de Cherbourg-Octeville, président de la Communauté urbaine de Cherbourg (Cuc)
TROIS QUESTIONS À BERNARD CAZENEUVE, Député-maire de Cherbourg-Octeville, président de la Communauté urbaine de Cherbourg (Cuc)

Indicateur Bertrand : Quelle est l’actualité de la Cuc en termes d’habitat et d’urbanisme ?


Bernard Cazeneuve : La Cuc et la ville de Cherbourg-Octeville mènent une Oru (opération de renouvellement urbain) sur un périmètre de 130 ha, intégrant notamment une Zac en coeur de ville. L’investissement public s’élève à 150 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 60 millions d’euros d’investissements privés sur la Zac des Bassins. L’objectif est de moderniser le parc social, de réaménager les espaces publics, de conforter et de créer des équipements publics pour renforcer l’attractivité commerciale de la ville en étendant son centre vers l’est, sur le quartier des Bassins. Cela se traduit par la démolition de 400 logements sociaux des années 50 sur le quartier de l’Amont-Quentin, et leur reconstruction dans l’ensemble de la ville. Cette démolition sera suivie de la construction de 75 logements sociaux en très haute performance énergétique par le bailleur de la Cuc, Presqu’île Habitat, 40 par la Foncière et 50 par un promoteur privé. Le solde de logements sociaux est disséminé sur toute la ville, dans du neuf ou de la requalification d’ancien.


I. B. : D’autres infrastructures sont-elles prévues ?


B. C. :Cette recherche de mixité sociale s’accompagne d’un traitement des espaces publics sur les quartiers populaires de l’Amont-Quentin et des Provinces, et de l’extension ou de la création d’équipements publics : ouverture en juin 2008 d’un hôtel d’entreprises et d’une maison pour tous (depuis 2002), extension du centre social des Provinces (2008), reconfiguration d’une salle de sports (2008), d’un centre d’art contemporain mais aussi création d’un Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Parallèlement à cela, sur le quartier des Bassins, la ville et la Cuc ont entamé, en association avec des partenaires privés, la modernisation et le développement d’un hypermarché et de sa galerie marchande. Le projet, sous la houlette du cabinet d’architectes Arte-Charpentier (Opéra de Shangaï), sera complété par la construction d’un hôtel 3 étoiles et du transfert du casino. Le tout jouant le rôle d’articulation entre les deux rives de la ville, grâce aux espaces publics qu’ils intègrent.


I. B. : Le territoire est-il intéressant pour les investisseurs ?


B. C. :Compte-tenu des opérations en cours, il le redevient. Cela s’est traduit depuis un an par le redémarrage d’opérations de promotion sur deux à trois sites de la ville. En outre, les perspectives qu’offrent le chantier du réacteur nucléaire de Flamanville et le démantèlement des anciennes installations Areva de la Hague constituent des opportunités intéressantes, dans la mesure où ce sont des chantiers à longue durée. L’agglomération en bord de mer offre par ailleurs une qualité de vie reconnue, et une desserte routière et ferroviaire de qualité.





















Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur