Sur la piste des Dom-Tom

Sachez également que l’éventuel excédent de déficit foncier et les intérêts d’emprunt peuvent être imputés sur les revenus fonciers des dix années suivantes. Autre dispositif à prendre en compte si votre TMI est de 40 % voire plus : l’investissement Girardin. Lancé pour doper la construction immobilière dans les Dom-Tom, ce dispositif vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 40 % de votre investissement pendant 5 ans si vous louez le bien durant cette période. Le tout en fixant librement le prix du loyer. Toutefois, si vous optez pour le Girardin dit intermédiaire, vous avez droit à une réduction de 50 % sur 5 ans, soit 10 % par an avec des conditions spécifiques de loyer et de conditions de ressources des locataires (voir tableau). “Opter pour Girardin n’a de sens que si l’investisseur dispose déjà d’un patrimoine réparti sur d’autres biens”, prévient Stéphane Crémades. Encore plus que pour un investissement en métropole, vous devez être vigilant dans la sélection des professionnels (promoteurs et autres). Mieux vaut traiter avec un organisme qui montera le dossier en métropole, mais qui dispose également d’une antenne locale. “Le relais local doit avoir une parfaite connaissance de la typologie des locataires sur place. Chaque île a ses spécificités”, observe-t-on à l’Institut du patrimoine. Parmi les régions à surveiller, on note par exemple La Réunion. Et plus particulièrement le nord-ouest de l’île où se concentrent les fonctionnaires et les entreprises. Au moment de votre retraite, deux alternatives possibles : la revente avec une plus-value qui vous autorise à acheter la maison de vos rêves ou la perception sous forme de rente des loyers mensuels. Un bon moyen d’arrondir ses fins de mois.

Sur la piste des Dom-Tom
Sur la piste des Dom-Tom

Sachez également que l’éventuel excédent de déficit foncier et les intérêts d’emprunt peuvent être imputés sur les revenus fonciers des dix années suivantes. Autre dispositif à prendre en compte si votre TMI est de 40 % voire plus : l’investissement Girardin. Lancé pour doper la construction immobilière dans les Dom-Tom, ce dispositif vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 40 % de votre investissement pendant 5 ans si vous louez le bien durant cette période. Le tout en fixant librement le prix du loyer. Toutefois, si vous optez pour le Girardin dit intermédiaire, vous avez droit à une réduction de 50 % sur 5 ans, soit 10 % par an avec des conditions spécifiques de loyer et de conditions de ressources des locataires (voir tableau). “Opter pour Girardin n’a de sens que si l’investisseur dispose déjà d’un patrimoine réparti sur d’autres biens”, prévient Stéphane Crémades. Encore plus que pour un investissement en métropole, vous devez être vigilant dans la sélection des professionnels (promoteurs et autres). Mieux vaut traiter avec un organisme qui montera le dossier en métropole, mais qui dispose également d’une antenne locale. “Le relais local doit avoir une parfaite connaissance de la typologie des locataires sur place. Chaque île a ses spécificités”, observe-t-on à l’Institut du patrimoine. Parmi les régions à surveiller, on note par exemple La Réunion. Et plus particulièrement le nord-ouest de l’île où se concentrent les fonctionnaires et les entreprises. Au moment de votre retraite, deux alternatives possibles : la revente avec une plus-value qui vous autorise à acheter la maison de vos rêves ou la perception sous forme de rente des loyers mensuels. Un bon moyen d’arrondir ses fins de mois.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur