Prêts immobiliers : pistez les moins chers

Du PTZ+ au CEL, les crédits à taux réduit peuvent vous aider à
financer votre achat immobilier neuf. Pensez à ceux auxquels vous avez droit avant de boucler votre dossier de financement.

Prêts immobiliers : pistez les moins chers
Prêts immobiliers : pistez les moins chers

Tout d'abord, pensez au PTZ+, le nouveau prêt à taux zéro mis en place par le gouvernement depuis le début de l'année 2011. Il vous concerne, quels que soient vos revenus, si vous êtes primo-accédant et que vous achetez votre résidence principale. Son montant varie sensiblement (de 5 à 40 % d'un prix plafond) selon le type de logement que vous achetez (neuf ou ancien), sa performance énergétique, sa situation géographique. À titre d'exemple, si vous êtes un couple sans enfant et que vous achetez un logement neuf BBC, le prêt pourra atteindre 87 200 € en région parisienne, sur la Côte d'Azur ou dans le Genevois français (zone A), mais passera à 57 400 € si vous résidez dans une ville de plus de 250 000 habitants (Lille, Lyon, Marseille...). Son remboursement peut s'étaler jusqu'à 30 ans pour les revenus les plus faibles (avec différé de remboursement d'une part du capital emprunté). En revanche, pour les familles les plus aisées, cette durée est ramenée à cinq ans maximum.


Autre prêt à solliciter si vous êtes salarié d'une entreprise de dix salariés ou plus et que vos revenus ne dépassent pas certains plafonds : le prêt Action Logement (1 % Logement). Son montant ? De 7 000 à 25 000 € (majorations possibles dans certains cas) à un taux compris entre 1,5 et 3 %.


Pensez aussi aux prêts de l'épargne logement. Avec un Plan épargne logement (PEL), le taux n'est pas très attractif (4,20 %) mais avec un CEL, vous pouvez emprunter à 2,75 % (pour les sommes déposées depuis le 1er août 2010).

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur