Pas assez de terrains pour construire

Seule ombre au tableau, les logements manquent pour accueillir les nouveaux Lillois. Et la situation est particulièrement tendue sur le terrain de la construction. Selon le diagnostic établi pour l'élaboration du programme local de l'habitat de la communauté urbaine de Lille Métropole, "les besoins peuvent être estimés entre 48 000 et 60 000 logements d'ici à l'horizon 2010, soit entre 4 300 et 5 500 logements à construire par an". Actuellement, la production varie entre 3 000 et 3 500 logements chaque année, dont un tiers de sociaux. Reste donc une offre d'un peu plus de 1 000 logements dans le parc privé pour les 85 communes de la communauté urbaine. Une offre qu'il faut donc suivre de près afin de ne manquer aucune opportunité.

Pas assez de terrains pour construire
Pas assez de terrains pour construire

A Lille intra-muros, cinq programmes sont commercialisés actuellement. Dans le vieux centre, Eiffage affiche la résidence Winston, place Winston Churchill. Avec une architecture d'inspiration flamande et de larges baies vitrées, elle dispose encore de 2-pièces (dont un duplex de 52 m2), 3-pièces et 4-pièces, pour un prix moyen de 3 000 €/m2. Dans le centre, les dernières opportunités de la Résidence des Beaux-Arts, une réalisation Icade Capri restent à saisir. "La Résidence des Beaux-Arts bénéficie d'une situation exceptionnelle", assure le service commercial. À 200 mètres de la place de la République et du musée des Beaux-Arts, elle s'inscrit à l'angle de la rue Valmy et de la rue Lydéric. À quelques mètres de la station de métro République - Beaux-Arts et à proximité immédiate de la gare Lille-Flandres, vous rejoindrez en quelques minutes les rues piétonnes et l'animation du centre-ville, avec ses commerces, restaurants, cinéma, théâtre... À moins de 10 minutes, le parc Jean-Baptiste Lebas, nouvellement aménagé, est un agréable lieu de promenade et de détente. Quelques 4-pièces, notamment, sont proposés entre 402 000 et 486 000 €. Dans l'hypercentre, près des rues piétonnes et du musée des Beaux-Arts, les 85 appartements de standing, du studio ou 6-pièces, seront livrés au 1er trimestre 2007. Le promoteur (Icade Capri) a enchaîné avec un autre programme, en face du futur siège du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Le Mélézium a aussi l'avantage de se situer à deux pas de la station de métro Lille- Grand-Palais et des gares Lille-Flandres et Lille-Europe. "Cette résidence est immergée dans un îlot de verdure de trois hectares, décrit le service commercial. Elle offre un environnement unique au sein du nouveau quartier résidentiel du Bois Habité". Avec des prestations de qualité, le promoteur vend ses 2-pièces à partir de 172 000 €. Comptez un minimum de 202 000 € pour un 3-pièces et 329 000 € pour un 4-pièces.


#rClin d'oeil à l'histoire


Dans le quartier Vauban (et tout près du marché du même nom qui s'anime trois fois par semaine), Kaufman & Broad commercialise le Clos Gabrielle. Construit sur un ancien site industriel, il se décline en quatre bâtiments dans une architecture début 20e et en coeur d'îlot, la cheminée témoigne de l'histoire des lieux. La résidence est desservie par deux stations de métro (Gambetta et Cormontaigne). L'Institut catholique et l'institut Goethe sont à deux pas...


Sur le secteur d'Euralille, Bouwfonds Marignan s'est associé à Vinci Immobilier pour réaliser Eclats de Vert, "conçue pour faire vivre ses habitants au coeur d'un bois". Avec 38 logements dont 14 maisons duplex mitoyennes aux accès individuels surélevés, ce programme comprend des surfaces de 52 à 108 m2, essentiellement des 3 et 4-pièces. Avec un garage, les 3-pièces sont proposés à partir de 250 000 € et les 4-pièces démarrent à 270 000 €. "Petit plus du programme, précise la commerciale chargée de la résidence : des loggias en bois, sur lesquelles s'ouvrent des baies vitrées".


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur