Le prêt 1 % logement

Pour bénéficier de ce prêt, vous devez être salarié d'une entreprise de 20 personnes et plus. Ensuite, être primo-accédant, c'est-à-dire acheter pour la première fois. Seule exception à la règle : lorsque vous déménagez dans le cadre d'une mutation professionnelle. Ces conditions respectées, vous pouvez financer l'achat d'un logement neuf (terrain à bâtir, construction d'une maison ou achat d'un appartement). Vous pouvez également acquérir un logement ancien avec ou sans travaux. Sans travaux, vous devez, soit respecter des plafonds de ressources (inférieurs au Prêt à l'accession sociale), soit acheter un logement dans une HLM ou bien celui que vous occupez et que le propriétaire vous vend, ou encore acquérir dans le cadre d'un contrat de location accession. Avec travaux, le logement doit avoir plus de 20 ans et nécessiter au moins 25 % de travaux. Par exemple, si votre logement vaut 100 000 e, prévoyez au moins 25 000 e de travaux. Ils peuvent concerner l'étanchéité, les canalisations, le chauffage, les économies d'énergie, l'amélioration de l'isolation thermique, l'accessibilité des personnes handicapées... Autres opérations finançables : l'achat/revente. Dans ce cas, peu importe que vous soyez ou non employé dans une entreprise d'au moins 20 salariés, pourvu que vous soyez en mobilité professionnelle ou en situation de perte d'emploi à la suite d'un plan social. Pour obtenir un prêt, il suffit d'en faire la demande à votre employeur (ou au comité d'entreprise) ou encore au collecteur auquel l'entreprise verse sa participation. Sachez toutefois que l'obtention du prêt n'est pas systématique. Elle est laissée à la libre appréciation de l'employeur. L'emprunt ne peut être inférieur à certains planchers, pas plus qu'il ne peut dépasser certains plafonds. Le montant du prêt oscille entre 11 200 et 17 600 e selon votre région d'habitation. Quant au taux consenti, il s'élève à 1,5 % (hors assurance), sur 5 à 15 ans.

 Le prêt 1 % logement
Le prêt 1 % logement

Pour bénéficier de ce prêt, vous devez être salarié d'une entreprise de 20 personnes et plus. Ensuite, être primo-accédant, c'est-à-dire acheter pour la première fois. Seule exception à la règle : lorsque vous déménagez dans le cadre d'une mutation professionnelle. Ces conditions respectées, vous pouvez financer l'achat d'un logement neuf (terrain à bâtir, construction d'une maison ou achat d'un appartement). Vous pouvez également acquérir un logement ancien avec ou sans travaux. Sans travaux, vous devez, soit respecter des plafonds de ressources (inférieurs au Prêt à l'accession sociale), soit acheter un logement dans une HLM ou bien celui que vous occupez et que le propriétaire vous vend, ou encore acquérir dans le cadre d'un contrat de location accession. Avec travaux, le logement doit avoir plus de 20 ans et nécessiter au moins 25 % de travaux. Par exemple, si votre logement vaut 100 000 e, prévoyez au moins 25 000 e de travaux. Ils peuvent concerner l'étanchéité, les canalisations, le chauffage, les économies d'énergie, l'amélioration de l'isolation thermique, l'accessibilité des personnes handicapées... Autres opérations finançables : l'achat/revente. Dans ce cas, peu importe que vous soyez ou non employé dans une entreprise d'au moins 20 salariés, pourvu que vous soyez en mobilité professionnelle ou en situation de perte d'emploi à la suite d'un plan social. Pour obtenir un prêt, il suffit d'en faire la demande à votre employeur (ou au comité d'entreprise) ou encore au collecteur auquel l'entreprise verse sa participation. Sachez toutefois que l'obtention du prêt n'est pas systématique. Elle est laissée à la libre appréciation de l'employeur. L'emprunt ne peut être inférieur à certains planchers, pas plus qu'il ne peut dépasser certains plafonds. Le montant du prêt oscille entre 11 200 et 17 600 e selon votre région d'habitation. Quant au taux consenti, il s'élève à 1,5 % (hors assurance), sur 5 à 15 ans.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur