Le haut de gamme en chiffres

Certaines adresses sortent du lot en soi. Aperçu à travers quelques études.

Le haut de gamme en chiffres
Le haut de gamme en chiffres

Chaque année, l'Observatoire de l'immobilier de la chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur relève les secteurs les plus cotés de son territoire. En 2006, on constate une "monoproduction haut de gamme" sur la Riviera française (Beausoleil, Castillon, Menton, Moulinet, Roquebrune-Cap-Martin, Sospel, Gorbio, Peille, Sainte-Agnès, La Turbie), avec 72 % des biens au-dessus de 5 000 e/m2 et une moyenne de 6 200 e/m2. Sur la communauté d'agglomération Nice Côte d'Azur, où la production a augmenté de 30 % sur un an, on atteint 5 372 e/m2 en moyenne, avec là aussi un marché supérieur, pour les deux tiers à 4 500 e/m2. Autre coup de projecteur à Paris. Capitale oblige, on y atteint des sommets. Une grande partie des mises en vente a lieu dans le 3e et dans le 15e arrondissements, avec des niveaux de prix supérieurs à 9 000 e/m2. "Le logement neuf parisien se confirme donc comme un bien rare et prestigieux à des coûts globalement à la hauteur de ses caractéristiques", concluait l'analyse de conjoncture de la production sur le 1er trimestre 2007 communiquée par l'agence d'information sur le logement de Paris (Adil 75). Dernier zoom, sur les stations de montagne : dans les plus huppées, on a déjà vu du 40 000 e/m2. Mais on tourne le plus souvent entre 8 000 et 9 000 e/m2 pour les très beaux produits classiques. Les stations les plus cotées dans l'ancien comme sur le marché du neuf sont Courchevel en Savoie, Chamonix et Megève en Haute-Savoie. En Isère, c'est L'Alpe-d'Huez qui affiche les produits les plus élitistes. Dans les villes à proximité de la frontière suisse, on retrouve une clientèle aisée et des programmes qui correspondent à ces attentes. Annecy atteint le haut du classement en Rhône-Alpes avec un mètre carré moyen à plus 4 700 e.









Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur