Le 93 : de gros efforts de séduction

La Seine-Saint-Denis frôle les 3 700 e/m2. Ce prix "grande couronne" aux portes de Paris explique l'engouement du public pour les biens locaux. Revers de la médaille, il grimpe de 10 % : la hausse la plus significative d'Ile-de-France.

Le 93 : de gros efforts de séduction
Le 93 : de gros efforts de séduction

Plaine Commune à la une


Des efforts importants de restructuration sont engagés sur la communauté d'agglomération Plaine Commune qui rassemble 8 villes dans un esprit de reconquête du territoire (Saint-Denis, Aubervilliers, Pierrefitte, Stains, Villetaneuse, La Courneuve, Epinay et L'Ile Saint-Denis). Des opérations lourdes de rénovation urbaine ont commencé à changer les paysages de tours vieillissantes (voir l'interview de Philippe Denis). Que ce soit dans les secteurs ANRU ou sur les simples Zac, une attention particulière est apportée à la diversification de l'habitat avec de l'accession à la propriété. Au cours des deux dernières années, seulement 32 % des 1 650 logements construits par an étaient à caractère social alors que le PLH en prévoit 40 %. Conformément à la charte de Plaine Commune, les ouvrages sont conçus pour ne pas reproduire les erreurs du passé. Tous font preuve de performances techniques afin d'éviter la dégradation ultérieure des copropriétés. D'une architecture travaillée et de petite taille (une cinquantaine de logements), ils sont destinés en majorité aux familles occupantes plutôt qu'aux investisseurs. Sur Saint- Denis, une floraison de programmes est proposée à la vente dans divers quartiers, dont le centre-ville, très prisé, qui poursuit sa rénovation. Le 3-pièces se négocie avec parking entre 180 000 et 270 000 e selon la nature du bien. Quelques lots individuels sont sur le marché. Comptez dans les 280 000 e pour une maison de ville de 4-pièces avec jardin près de la Basilique (Interconstruction). Toutefois, si Saint- Denis demeure la "capitale de l'immobilier neuf", elle cède tranquillement le pas devant Aubervilliers et Epinay. Le projet d'aménagement d'un morceau de ville spectaculaire le long du canal jusqu'à Paris explique le regain de popularité d'Aubervilliers. De même que le prolongement de la ligne 12 du métro vers la mairie (mise en service en 2012). De son côté, Epinay revisite son centre-ville dans l'attente du tram'Y Saint-Denis/Epinay/ Villetaneuse dont l'ouverture du chantier est prévue l'an prochain. A la même époque, débuteront les coups de pioche des Archives Nationales à Pierrefitte. A Saint-Denis, le calendrier de la cité du cinéma de Luc Besson n'est pas encore abouti, mais le permis de construire a été délivré en novembre. A La Courneuve, le pôle d'activité diplomatique entrera en service fin 2008…


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur