L'immobilier neuf dans le 93 : La boboïsation en marche ?

Des quartiers de la Seine-Saint-Denis ont réussi le pari de séduire des acquéreurs moins traditionnels que les catégories populaires. Ce sont les rues pavillonnaires des Lilas, le Bas-Montreuil où de jeunes générations de créateurs se sont mitonné des lofts dans d'anciens locaux d'activité, les Puces de Saint-Ouen… Ces secteurs présentent les avantages d'être à hyper proximité de Paris et du métro. Etant donné qu'ils ont presque fait le plein, d'autres points chauds prennent le relais, comme les centres-villes de Saint-Ouen et de Montreuil. Aux Lilas, les prix figurent parmi les plus élevés du département : 5 337 e/m2 de moyenne dans un petit programme de Kaufman & Broad, rue des Bruyères. Ce qui revient à débourser à partir de 530 000 e pour une maison et de 350 000 e pour un 3-pièces.

L'immobilier neuf dans le 93 : La boboïsation en marche ?
L'immobilier neuf dans le 93 : La boboïsation en marche ?

Des quartiers de la Seine-Saint-Denis ont réussi le pari de séduire des acquéreurs moins traditionnels que les catégories populaires. Ce sont les rues pavillonnaires des Lilas, le Bas-Montreuil où de jeunes générations de créateurs se sont mitonné des lofts dans d'anciens locaux d'activité, les Puces de Saint-Ouen… Ces secteurs présentent les avantages d'être à hyper proximité de Paris et du métro. Etant donné qu'ils ont presque fait le plein, d'autres points chauds prennent le relais, comme les centres-villes de Saint-Ouen et de Montreuil. Aux Lilas, les prix figurent parmi les plus élevés du département : 5 337 e/m2 de moyenne dans un petit programme de Kaufman & Broad, rue des Bruyères. Ce qui revient à débourser à partir de 530 000 e pour une maison et de 350 000 e pour un 3-pièces.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur