1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. L'AVIS DE VINCENT HAAS*, Président par intérim de la FPC Aquitaine-Poitou-Charentes

L'AVIS DE VINCENT HAAS*, Président par intérim de la FPC Aquitaine-Poitou-Charentes

Indicateur Bertrand : Quelles sont les évolutions significatives du marché en Aquitaine ?

L'AVIS DE VINCENT HAAS*, Président par intérim de la FPC Aquitaine-Poitou-Charentes
L'AVIS DE VINCENT HAAS*, Président par intérim de la FPC Aquitaine-Poitou-Charentes

Vincent Haas : Sur la seule communauté urbaine de Bordeaux, nous avons enregistré une baisse significative des ventes en 2006 d'environ 300 logements par rapport à 2005 (2 170 contre 2 450) alors, qu'en même temps, le prix moyen au m2 habitable poursuivait sa progression. Au 1er semestre 2007, le marché de la région se retrouve au niveau du 1er semestre 2005, un phénomène qui était prévisible en raison de l'attentisme lié aux échéances électorales et de l'attente des évolutions fiscales possibles sur le secteur de l'immobilier. En matière de prix, la CUB affiche un niveau moyen d'environ 3 000 e/m2, avec des disparités entre Bordeaux-centre, plutôt à 3 300 e/m2, et les communes périphériques à une moyenne de 2 700 e/m2. Des écarts bien plus importants existent entre Hendaye, à 7 000 e/m2 et Dax (2 400 e/m2) ou Mont de Marsan (2 200 e/m2). La Côte Basque, le sud des Landes et le Bassin d'Arcachon sont aujourd'hui des zones de surchauffe en matière de prix.


I. B. : Quelles initiatives peuvent permettre au plus grand nombre de se loger ?


V. H. : Nous avons entrepris un dialogue positif avec des collectivités qui nous demandent de réaliser des logements sociaux soit en réservant 20 à 25 % de nos programmes à des organismes sociaux, soit en revendant des droits de construire à prix minoré, soit, enfin, en Vefa. C'est une solution qui fonctionnera tant que le marché restera porteur. En matière de taux d'intérêt, de durée des prêts, nous ne sommes pas loin d'avoir atteint le bout d'une logique. La déduction des intérêts d'emprunt va peut-être nous permettre de retrouver des primo accédants. D'ici 2 à 3 ans, nous pourrions enfin assister à un assouplissement des prix de foncier qui trouvent aujourd'hui difficilement preneurs ainsi qu'à un recentrage des opérations sur les centres touristiques et les zones urbaines.


* Gérant de Sefiso Atlantique


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur