L’AVIS DE CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com

Christophe Crémer : Le prêt à 0 % est très fréquent parmi notre clientèle. À Marseille, par exemple, il représente autour de 35 % de nos dossiers de prêts. Certes, le montant du prêt n’est pas très important, mais cet apport contribue à faire la différence chez les jeunes couples à revenus modestes ou moyens. Cela les autorise souvent à acheter plus tôt que prévu puisque, même sans économies, ils peuvent envisager de devenir propriétaires. Plusieurs éléments sont toutefois à souligner. Tout d’abord, la difficulté de montage des dossiers. Les banques apprécient le prêt à 0 % parce que, jusqu’à ces dernières années, elles gagnaient plus d’argent avec celui-ci qu’avec leurs propres prêts. Mais à la moindre erreur de montage du dossier, ce sont elles qui sont responsables. Or, ce montage étant très complexe, il est facile de faire une erreur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains établissements sous-traitent les dossiers de PTZ à des établissements spécialisés, comme le Crédit Foncier. D’autres établissements préfèrent ne pas les traiter du tout. En outre, il faut savoir qu’un prêt à 0 % ne peut être accordé que si le logement répond aux normes d’habitabilité. Or, certains dossiers de financement acceptés concernent des logements non conformes. Enfin, quand on utilise plusieurs prêts pour financer son logement, il faut souvent envisager le lissage des mensualités. Or, toutes les banques ne maîtrisent pas toujours bien cette technique. Malgré tout, le prêt à 0 % est un bon instrument, mais il aurait été plus simple, par exemple, de réduire de 2 ou 3 points les droits de mutation pour certaines catégories d’emprunteurs.

L’AVIS DE CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com
L’AVIS DE CHRISTOPHE CRÉMER Président de Meilleurtaux.com

Christophe Crémer : Le prêt à 0 % est très fréquent parmi notre clientèle. À Marseille, par exemple, il représente autour de 35 % de nos dossiers de prêts. Certes, le montant du prêt n’est pas très important, mais cet apport contribue à faire la différence chez les jeunes couples à revenus modestes ou moyens. Cela les autorise souvent à acheter plus tôt que prévu puisque, même sans économies, ils peuvent envisager de devenir propriétaires. Plusieurs éléments sont toutefois à souligner. Tout d’abord, la difficulté de montage des dossiers. Les banques apprécient le prêt à 0 % parce que, jusqu’à ces dernières années, elles gagnaient plus d’argent avec celui-ci qu’avec leurs propres prêts. Mais à la moindre erreur de montage du dossier, ce sont elles qui sont responsables. Or, ce montage étant très complexe, il est facile de faire une erreur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains établissements sous-traitent les dossiers de PTZ à des établissements spécialisés, comme le Crédit Foncier. D’autres établissements préfèrent ne pas les traiter du tout. En outre, il faut savoir qu’un prêt à 0 % ne peut être accordé que si le logement répond aux normes d’habitabilité. Or, certains dossiers de financement acceptés concernent des logements non conformes. Enfin, quand on utilise plusieurs prêts pour financer son logement, il faut souvent envisager le lissage des mensualités. Or, toutes les banques ne maîtrisent pas toujours bien cette technique. Malgré tout, le prêt à 0 % est un bon instrument, mais il aurait été plus simple, par exemple, de réduire de 2 ou 3 points les droits de mutation pour certaines catégories d’emprunteurs.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur