Du côté de Rennes

"Le Programme local de l'habitat (PLH) a pour ambition de fixer les jeunes actifs, de répondre à toutes les demandes et de peser sur le coût du logement, afin de le rendre accessible aux primo-accédants.Avec 4 500 logements neufs construits chaque année dans l'agglomération, nous nous donnons aussi les moyens de peser sur les prix, en augmentant l'offre", explique Philippe Tourtelier, vice-président de Rennes Métropole. Saint-Jacques, Cesson, Betton, Mordelles : les programmes neufs s'établissent dans toute l'agglomération et pas seulement dans la ville centre, collant à la vision de "ville archipel" qui caractérise le projet de la métropole.

Du côté de Rennes
Du côté de Rennes

Cité renouvelée.


D'une ZAC à l'autre, du nord au sud, Rennes libère du foncier pour "reconstruire la ville sur la ville". Certaines sont vastes, comme La Courrouze, dont les 120 ha sont à cheval sur Rennes et Saint- Jacques-de-la-Lande. L'ancien terrain militaire accueille logements, activités, services et équipements, avec pour slogan le mélange des genres à tous les niveaux : mixité des catégories sociales et des générations, des architectures, des quartiers. Les premiers coups de pioche résonnent sur les anciens terrains du Giat, près de Cleunay, où seront construits environ 600 logements, et du côté de la Rocade, où Les Dominos accueilleront 33 000 m2 de bureaux. "Pour les 10 prochaines années, nous avons un potentiel théorique de 19 000 nouveaux logements.Nous pourrons donc sans doute aller au-delà des 1 000 habitats par an que le PLH nous attribue", résume Hubert Chardonnet, adjoint au maire de Rennes. En diffus, on trouve par exemple des 2-pièces à 129 000 e dans les Jardins de Lanvaux, signés du Groupe Arc, près de la clinique Saint-Laurent. Sur le boulevard Jean-Mermoz, les grands 2-pièces de la résidence Nexity Apollonia démarrent à 142 600 e.


Au-delà de la rocade.


Rennes s'étend hors les murs et les programmes neufs se distribuent dans toute l'agglomération. Limitrophe, Saint-Jacques-de-la-Lande accueille par exemple 3 nouvelles opérations dans la ZAC Morinais. Les prix démarrent à 136 000 e pour un 2-pièces de 51 m2, parking inclus dans le Carré Vert de Bouwfonds Marignan. Le même promoteur propose Villa Veranys, dont les 3-pièces démarrent à 154 500 e, tandis que dans la Résidence du Haut Bois, signée Groupe Arc, le 3-pièces de 65 m2 est à 129 000 e. D'autres villes de la première couronne accueillent des logements neufs dont les prix tournent autour de 2 300 e/m2. A Chantepie, le groupe Bouwfonds Marignan signe un nouveau programmedans la ZAC des Rives du Blosne, où le 2-pièces débute à 125 400 e. A une vingtaine de kilomères de la ville centre, d'autres programmes affichent des prix plus modestes et attirent les primoaccédants : "Les excellentes dessertes, notamment la quatre voies, font que les jeunes ménages n'hésitent pas à faire des kilomètres pour se loger à prix plus abordable", estime Luc Menger, notaire rennais. N'hésitez pas à prospecter des villes comme Mordelles ou Bourg-des-Comptes, à 23 km de Rennes, où le 4-pièces de 76 m2 s'affiche sous la barre des 140 000 e dans la résidence de Groupe Arc.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur