Des logements neufs plus performants

Le nouveau Président de la Fédération des promoteurs immobiliers, François Payelle, nous donne sa vision du marché de l'immobilier neuf et nous faire part de l'évolution de sa profession.

Des logements neufs plus performants
Des logements neufs plus performants

EXPLORIMMONEUF. Quelle est votre analyse du marché du neuf ?


FRANÇOIS PAYELLE : Au cours du 1er trimestre 2012, les chiffres montrent que les ventes de logements collectifs sont en baisse de 25 % par rapport au 1er trimestre 2011 et de 39 % par rapport au 1er trimestre 2010. Cette baisse est générale et commune à tous les marchés. Mais elle est toutefois plus marquée dans les secteurs peu tendus (zone B2) que dans les tendus. Les mises en chantier sont également en baisse de 21 %. Ces tendances conduisent à penser, si elles se confirment au second semestre, que nous devrions atteindre un volume de ventes de l'ordre de 75 000 à 80 000 logements, ce qui est une chute importante par comparaison à celles réalisées en 2011 : 103 000 ventes.


 


EXPLORIMMONEUF.Dans ces conditions, quelle est l'évolution des prix ? Les promoteurs sont-ils obligés de faire des concessions ?


F. P. : Les prix évoluent peu par rapport à la fin de l'année 2011. Globalement, on peut parler de stabilité, voire de légère hausse. Quant à faire des rabais sur les prix, je n'ai pas le sentiment que ce soit le cas pour le moment. Il peut arriver qu'en fin de commercialisation, un opérateur fasse une promotion, mais ce n'est vraiment pas à l'ordre du jour.


 


EXPLORIMMONEUF. Comment relancer le logement neuf ?


F. P. : Le logement neuf reste un vrai sujet. La France a besoin d'habitations pour loger ses actifs et ne peut se passer de construire, d'autant que le logement est créateur d'emploi. Outre satisfaire à un besoin considérable, construire permet aussi de préserver des emplois non délocalisables. Les raisons qui militent en faveur de dispositifs d'incitation à la construction sont donc justifiées et nous espérons convaincre le gouvernement de ce bien-fondé.


 


EXPLORIMMONEUF. Comment reconnaître un promoteur de qualité ?


F. P. : Le promoteur doit concilier des impératifs commerciaux, mais  aussi  juridiques  et  techniques  très complexes.  Il doit  avoir  la  faculté de  choisir  et de coordonner  les  entreprises  qui  interviennent  sur la construction. Il doit aussi avoir une bonne faculté de négociation, de concertation avec les associations, les habitants d’un quartier. Il faut savoir qu’un projet met généralement quatre à cinq ans à aboutir. Le promoteur fait face à un cadre réglementaire très protecteur pour le consommateur. Il est soumis à une réglementation draconienne à toutes les étapes de la construction. La réglementation thermique 2012 renforce encore ces obligations. Les promoteurs ont anticipé ce mouvement et aujourd’hui 80 % des programmes sont en avance sur la RT 2012 qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013.


 


EXPLORIMMONEUF. Le renforcement constant de la réglementation est donc une bonne chose pour les acquéreurs ?


F. P. : Bien sûr. Les logements sont plus performants et leur permettent d’économiser sur leurs charges, mais cela coûte plus cher et il y a un moment où le pouvoir d’achat des candidats ne suit plus. Nous demandons au gouvernement de faire une pause en matière de réglementation. Les évolutions sont positives mais il faut laisser le temps aux entreprises de s’adapter.


Colette Sabarly

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur