Des atouts très nature

Plus de 6 000 nouveaux arrivants en quinze ans, 60 000 habitants prévus d'ici quelques années contre quelque 55 000 aujourd'hui : Vannes connaît le plus fort taux de croissance des villes de l'Ouest et de l'ensemble des villes françaises de plus de 40 000 habitants. Il faut dire que les atouts de cette ville d'art et d'histoire sont nombreux. La promenade dans les rues de son centre historique ancien aboutit au port et en flânant, on finit par découvrir tout le golfe. Cela explique l'afflux de touristes, mais aussi le développement d'une “vraie” ville à vivre, au dynamisme économique affirmé. Devenue troisième pôle universitaire de Bretagne, avec près de 6 000 étudiants, la ville a également développé différents parcs d'activités économiques, générateurs de milliers d'emplois.

Des atouts très nature
Des atouts très nature

Cœur de ville soigné.


Les projets urbains du PLU de Vannes ont un objectif commun : développer la ville sans dénaturer son cadre et en préservant la qualité de vie. Aux côtés de nouvelles zones à urbaniser de taille contenue, des actions sont prévues en centre-ville, même s'il est toujours plus difficile et plus long de reconstruire la ville sur la ville. Au programme, un projet de galerie commerciale aux portes des rues piétonnes, dont les travaux devraient démarrer en 2008. Le secteur de la gare est un autre quartier en pleine reconversion : les travaux sur la gare elle-même ont commencé, avec la création d'un pôle multimodal et le règlement des problèmes de stationnement. Le nord de ce quartier, ancienne zone industrielle, a été requalifié en zone d'habitat et devient ainsi un nouveau quartier à vivre, très bien situé. Le site des anciennes cliniques, libéré par l'installation du pôle santé à Ténénio, permet également de construire de nouvelles résidences. Du côté du port de plaisance, un grand coup de neuf rend cet emplacement vraiment exceptionnel aux promeneurs, notamment en déviant la circulation et en éliminant au maximum le stationnement des voitures en surface. “La ville retrouvera ainsi un espace de promenade qui sera le grand jardin ouvert du centre-ville, un lieu de convivialité pour tous les habitants et les visiteurs” s'enthousiasme-t-on en mairie.


Des quartiers en devenir.


La ville possède encore des réserves foncières, notamment à l'ouest, dans le secteur du Vincin. Au nord, ce sont les secteurs de Kerbiquette et de Ténénio qui reçoivent de nouveaux logements, principalement de petits collectifs, près du tout nouveau pôle santé déjà développé autour de la clinique Océane. Et les projets foisonnent dans les secteurs qui viennent d'ouvrir à l'urbanisation (voir interview). Pour l'heure, les programmes immobiliers neufs se concentrent au nord-ouest de la ville. La résidence Camille Claudel, nouveau programme de Sofi-Ouest se situe dans le secteur ouest, tout près du centre commercial. Même situation, au nord-ouest du cœur de ville, dans le quartier du Bondon, pour le Sarah Bernhardt, signé Bouwfonds Marignan, dont les appartements de 2 et 3-pièces débutent à 104 500 €. A noter que ces appartements bien conçus peuvent évoluer vers des 4 et 5-pièces sur demande. En cœur de ville, c'est le promoteur régional Jean-Pierre Le Baud qui signe une très belle réalisation, à 200 m de l'hôtel de ville, promettant quelques logements haut de gamme aux vastes terrasses et balcons.


Une agglomération séduisante.


En première couronne, les prix ne sont pas forcément plus doux, car certaines villes de l'agglomération bénéficient de situations privilégiées sur le littoral. C'est le cas de Sarzeau, dans la presqu'île de Rhuys. Les programmes de maisons neuves, comme celui de Sofi-Ouest, jouissent de beaux emplacements, proches des plages. Celui de Nexity George V, le Domaine de Coëtmaner, propose de petites maisons de 4-pièces sur 77 m2 pour des prix démarrant à 232 100 € et allant jusqu'à 423 000 € pour un 5-pièces de 117 m2. De l'autre côté du golfe, Locmariaquer accueille le domaine de Kerivaud de Le Baud Promotion, où quelques maisons de 5-pièces sont encore à prendre pour 265 000 €. Des maisons se trouvent également en première couronne vannaise, comme celles qu'Immo Golfe commercialise à Ploëren, à partir de 232 000 € pour une villa de 4-pièces. A noter aussi à Mériadec, le programme Les Castellines que vient de lancer Rivoli Promotion. Il est composé de 42 belles maisons et des appartements dans un château et un manoir, le tout dans un parc boisé avec piscine privative. Plescop et Elven figurent également parmi les communes qui proposent des réalisations neuves, dans une agglomération bien vivante, qui connaît une augmentation démographique importante.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur