Au goût du jour : tendance immobilière

Comme tous les créateurs dans quelque domaine que ce soit, les promoteurs prennent en compte les “tendances” actuelles dans la conception de leurs logements. “Je crois que l'atout essentiel du neuf est la prise en compte des besoins actuels. Nous construisons des logements adaptés à leur époque. D'une manière générale, nous sommes attentifs à la conception, aux matériaux utilisés, aux garanties qu'ils offrent. Mais notre réflexion tourne également beaucoup autour des modes de vie actuels. Nous nous demandons par exemple où placer l'espace informatique, convivial dans le séjour ou plutôt dans les chambres ?” déclare Marc Pigeon, PDG de Roxim. C’est ainsi que l’on voit fleurir dans les programmes neufs, les terrasses ou balcons suffisamment spacieux pour qu’on puisse y prendre un repas ou s’y reposer. Les cuisines se font pièce à vivre à part entière, assez grandes pour accueillir un coin-repas refuge de toute la famille, ou carrément ouvertes sur le salon. Bref, de l’équipement de la salle de bains en passant par la place de parking, voire la double place, sans oublier les systèmes multi-connexion à haut débit, les programmes neufs intègrent les besoins d’aujourd’hui.

Au goût du jour : tendance immobilière
Au goût du jour : tendance immobilière

L'espace rationalisé.


Dans leur conception même, les appartements actuels, tout en séparant bien les pièces à vivre d’une part et les chambres de l’autre, font l’impasse sur les recoins, couloirs et autres dégagements inutiles, de manière à optimiser les surfaces et à utiliser l’espace d’une façon plus rationnelle. Etant donné les prix au mètre carré, la possibilité de proposer des surfaces moins importantes mais mieux conçues, n'est pas négligeable. La prise en compte des besoins actuels s'illustre aussi dans les nombreux systèmes autorisés par le développement technologique, qui facilitent la vie au quotidien et que l'on retrouve dans les logements neufs. De la commande électrique centralisée des volets roulants à la télécommande du chauffage, en passant par les variateurs d'éclairage ou les systèmes d'arrosage automatique, la haute technologie fait son apparition dans les logements neufs et elle est sans doute appelée à se généraliser. A l'ère de l'ordinateur et de l'intranet, la maison devient “intelligente”. L'habitat technologique est-il l'habitat de l'avenir ? “Il faut que les systèmes se simplifient car intégrer la technologie dans la maison n'est pas seulement une question d'argent. Ce qui fait peur à l'acquéreur, c'est la maîtrise de la technologie. Avec une simplification d'usage, l'habitat technologique, qui va dans le sens d'un habitat plus facile à vivre, est promis à un bel avenir” estime Marc Pigeon.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur