Architecture: matériaux sains en vogue

La démarche environnementale régit désormais la construction des bâtiments urbains. Précisions.

Architecture: matériaux sains en vogue
Architecture: matériaux sains en vogue

Le développement durable a évidemment des répercussions sur l'architecture des bâtiments, reconnaît Philippe Castans, architecte. La priorité des acquéreurs, c'est de réaliser des économies d'énergie. Le solaire, au moins pour l'eau chaude sanitaire, les interpelle le plus. Ils recherchent également une ventilation performante, ainsi qu'une isolation renforcée, pour laquelle les matériaux sains (chanvre, laine de bois, etc.) sont en vogue. Ils sont non polluants à la fois dans leur fabrication, leur mise en oeuvre et leur durée de vie. Seul bémol, quand on dévoile le surcoût de l'architecture écologique, de 15 à 20 % en plus par rapport à une maison classique, certains font marche arrière.” Eric Wuilmot, architecte lui aussi, fait le même constat. “Ce besoin de démarche environnementale est une révolution, car nous étions très en retard dans ce domaine. Il y a encore quelques années, les gens investissaient plus sur l'aspect esthétique que technique. Aujourd'hui, tout le monde est persuadé qu'il faut du double, voire du triple vitrage. Et les nouveaux acquéreurs sont plus fiers de dire qu'ils ont une maison environnementale que du marbre dans leur salle de bains…” Autre tendance forte de l'architecture: la cuisine s'ouvre sur le salon. “Les gens travaillent beaucoup, rentrent tard… Du coup, on veut être avec sa famille quand on prépare le repas. C'est une recherche de convivialité.” La salle de bains aussi devient une pièce à vivre. “On y investit pour s'offrir du bien-être et des matériaux pointus. Et la baignoire a tendance à disparaître au profit de la douche, dans un souci d'économie d'eau.”



Tendance à la modularité


L'avenir est au développement durable et aux logements évolutifs, adaptés aux besoins des familles.


La notion de modularité me paraît sortir du lot, et être amenée à se développer. La maison se transformera au fil des évolutions de la famille : d'abord un couple, puis un couple et un ou deux enfants, puis à nouveau un couple,


etc. Concrètement, il y aura plus de cloisons mobiles, la chambre deviendra un bureau, etc., explique l'architecte Eric Wuilmot.


La maison sera donc ultra-équipée au niveau technique. Il y aura de l'informatique, du son et de l'image dès la construction, pour éviter de gros travaux par la suite. Les logements s'adapteront aussi à l'évolution de la personne (handicap et vieillissement). Il y aura de plus en plus d'automatismes pour se faciliter la vie.


La domotique aura un grand rôle à jouer.” Pour Elisabeth Pélegrin-Genel, présidente d'Archinov, le mouvement des architectes et de leurs partenaires pour le développement de l'innovation,“la prise en compte du développement durable ne cessera de s'améliorer. D'une part, du fait dela réglementation,d'autre part en raison des économies futures.


L'idée, c'est de dépenser un peu plus au début, et beaucoup moins par la suite. Les prix en baisse des panneaux photovoltaïques et des capteurs solaires, conjugués à des incitations fiscales, encouragent ce mouvement.”



Collectifs à échelle humaine


Une autre idée fait son chemin : celle de la lutte contre l'étalement urbain. “Nous allons vers des formes urbaines plus compactes, assure Elisabeth Pélegrin-Genel. À la place des tours d'habitation, émergeront des collectifs à échelle humaine. L'objectif est de mieux densifier la ville, pour arrêter de gaspiller de l'espace.


On est assez optimistes sur le fait que le Grenelle de l'environnement va accélérer cette évolution.


La réglementation sur les handicapés change aussi les choses. Il faut faire en sorte, par exemple, que la cuisine et la salle de bains puissent accueillir un fauteuil roulant. L'espace est redistribué, mais les logements ne gagnent


pas forcément de mètres carrés. Résultat, on se retrouve avec des séjours rétrécis,des chambres microscopiques.”


Un logement plus respectueux de la planète et des individus qui l'habitent, le rêve est à portée de main…


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur