1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 questions à LAURENCE MAZENOT - Directrice Marketing du Crédit Immobilier de France

3 questions à LAURENCE MAZENOT - Directrice Marketing du Crédit Immobilier de France

“Des conditions de prêt non figées…”

3 questions à LAURENCE MAZENOT - Directrice Marketing du Crédit Immobilier de France
3 questions à LAURENCE MAZENOT - Directrice Marketing du Crédit Immobilier de France

Indicateur Bertrand : Quelle approche avez-vous vis-à-vis des jeunes accédants ? Leur proposez-vous des formules spécifiques ?


Laurence Mazenot : Justement, nous lançons un nouveau prêt, en particulier à destination des jeunes accédants, mais qui peut aussi convenir à d’autres clientèles comme les investisseurs. Ce prêt se nomme “Rendez-Vous” et s’adapte à la situation de l’emprunteur au fur et à mesure de l’évolution de sa situation et des taux. Nous souhaitions mettre sur le marché un crédit immobilier dont toutes les conditions ne seraient pas figées dès le départ. Nous nous sommes aperçus que c’était une attente forte des jeunes acquéreurs. Plus on est jeune et moins on a de visibilité quant à l’évolution de sa situation personnelle, professionnelle…L’idée est d’avoir des rendez-vous périodiques avec nos clients. Ces rendez-vous sont programmés à l’avance. Le prêt comporte une première période à taux fixe qui peut être de 3, 5, 7 ou 10 ans, au choix. A l’issue de cette première période, l’emprunteur dispose de trois options. Soit il reconduit son taux fixe pour la même durée, et ce autant de fois qu’il le souhaite jusqu’à la fin de son prêt ; soit il opte pour un taux révisable. Le taux sera alors indexé sur l’Euribor 6 mois, sachant que si le taux augmente, la révision sera d’abord répercutée sur la durée du prêt, celui-ci pouvant être allongé de 5 ans maximum ; soit rester à taux fixe pendant la durée de prêt restant à courir.


I. B. : Quelles sont les autres caractéristiques de ce prêt ?


L. M. : Il dispose de beaucoup de souplesse. Si l’acquéreur fait construire, il peut bénéficier, durant deux ans, d’un différé total ou partiel du paiement des intérêts pendant la durée de construction du logement. Même chose s’il fait des travaux qui ne lui permettent pas d’occuper le logement. Quoi qu’il en soit, tous les emprunteurs peuvent bénéficier d’un différé des quatre premières échéances. Un report de une à trois échéances consécutives est également possible sur une durée de 12 mois avec un maximum de 6 échéances sur la durée du prêt. “Rendez-vous” est également modulable, c’est-à-dire qu’il est possible d’augmenter la mensualité, dans la limite de 20 %, ou la baisser jusqu’à un plancher de 80 €. Avec ce prêt, on peut également avoir des échéances “lissées” en cas de plan de financement avec plusieurs prêts…


I. B. : A quel taux proposez-vous cette formule ?


L. M. : A titre indicatif, pour 100 000 € empruntés sur 20 ans à taux fixe pendant les trois premières années, le taux s’élève à 4,90 % (hors assurance) et la mensualité à 654,44 € ; sur 25 ans, la mensualité passe à 578,78 € et sur 30 ans à 530,73 €.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur