1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Jean-Pierre Grand, Député de l'Hérault et maire de Castelnau-le-Lez

3 QUESTIONS À Jean-Pierre Grand, Député de l'Hérault et maire de Castelnau-le-Lez

Avenue de l'Europe: 1200 logements sur 3 km

3 QUESTIONS À Jean-Pierre Grand, Député de l'Hérault et maire de Castelnau-le-Lez
3 QUESTIONS À Jean-Pierre Grand, Député de l'Hérault et maire de Castelnau-le-Lez


Indicateur Bertrand: Quels sont les besoins en logements de Castelnau-le-Lez ?


Jean-Pierre Grand: Le dernier recensement fait état de plus de 15000 habitants. Les projections, au regard des possibilités ouvertes par le PLU et des projets de construction connus, prévoient 20000 habitants à l'horizon 2015. L'essentiel des logements étant jusqu'à présent de type horizontal et la superficie de notre territoire n'étant pas extensible, il est logique qu'une mutation immobilière s'opère en particulier sur l'avenue de l'Europe, le long de la ligne de tramway.


I. B. : Quel est le contenu du projet de l'avenue de l'Europe ?


J.-P. G. : La construction de la deuxième ligne de tramway et la Déclaration d'utilité publique (DUP) s'accompagnaient d'un certain nombre d'obligations. Au premier rang d'entre elles, l'urbanisation des zones qui longent le parcours du tramway et l'obligation incontournable de l'article 55 de la loi SRU de construire 20 % de logements sociaux. À Castelnau, nous avons un déficit d'environ 700 logements sociaux. Les programmes immobiliers privés respectent la diversité avec des commerces et au dessus des bureaux, du logement privé, social ou étudiant.


Afin de conserver une qualité architecturale, les règles d'urbanisme fixées par le PLU imposent un stationnement souterrain, une hauteur ne dépassant pas trois étages et incitent à la prise en compte de normes environnementales. J'ai confié pour y veiller une mission de coordination à un architecte. À ce jour, l'avenue de l'Europe concentre une vingtaine de projets immobiliers, de taille et de styles divers, sur moins de trois kilomètres, soit plus de 1200 logements sur les 2200 potentiels.


I. B. : Comment favoriser l'accès au logement des actifs ?


J.-P. G. : Afin de répondre aux attentes, en particulier celle des jeunes et des familles en difficulté, le Centre communal d'action sociale (CCAS) a mis en place des aides sociales au logement. Ainsi, une aide d'environ 4500 €est versée à la signature de l'acte notarié pour l'achat d'un logement labellisé “prix maîtrisé / primo-accédant” dans l'ancien ou dans le neuf.


La commune a également mobilisé l'ensemble des agences bancaires de son territoire en proposant une exonération des frais de dossier et une réduction de 0,20 point en moyenne de leurs taux.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur