Un futur Central Park à La Courneuve

Réinventer le parc de La Courneuve pour le transformer en un Central Park à la française. Tel est le défi que pourrait relever le Grand Paris à travers le projet colossal de l’architecte Roland Castro.

Un futur Central Park à La Courneuve
Un futur Central Park à La Courneuve

L ’idée est très sérieuse et ne date pas d’aujourd’hui. Elle avait déjà germé dans l’esprit de Roland Castro, architecte urbaniste bien connu de l’atelier Castro-Denissof & Associés, au cours des années 1980. Elle avait refait surface en 2008 au moment de la consultation sur le Grand Paris. Mais ce projet, pourtant bien accueilli des élus comme des pouvoirs publics, avait été remisé aux oubliettes. Le voici donc qui réapparaît. « Un projet, ici, serait une des premières démonstrations urbaines à grande échelle de la pertinence même de fabriquer un Grand Paris, à la hauteur des plus beaux événements du Paris historique, explique Roland Castro. Il serait aussi un moment d’audace urbaine, avec une force de contamination formidable comme un exemple de ce que le Grand Paris pourra permettre de réaliser dans les années qui viennent. » Ce Central Park doit en effet à la fois contribuer à l’attractivité des communes qui bordent le parc (La Courneuve, Saint-Denis, Stains, Garges-lès-Gonesse, Le Bourget et Dugny) en y développant des logements, des emplois, des services et de la culture, mais aussi d’en attirer de nouvelles qui n’avaient pas, jusque-là, de raisons objectives de s’y rendre.


Le premier écoquartier zéro carbone


Concrètement, le projet tel qu’il a été imaginé par Roland Castro consiste à construire sur 417 hectares (soit 100 hectares de plus que le Central Park de New York) et une bande de 40 à 70 mètres de profondeur à l’intérieur du parc, 5 millions de mètres carrés. Ce nouveau quartier comporterait 25 000 logements, des activités, des commerces, des équipements et constituerait aussi le premier écoquartier zéro carbone au monde. Une chose est sûre : une telle opération serait une formidable revanche pour ces villes de la banlieue nord, d’autant que le scénario proposé par Roland Castro met la nature au coeur du projet. Il imagine des îlots où la nature est entremêlée avec les bâtiments, où il existe des parcs à usages de jeux, de détente, de restauration, de potagers et de vergers proposant une agriculture urbaine et d’autres usages créateurs de lien social et rapprochant les habitants de la nature. Le parc de La Courneuve, quant à lui, garderait son aspect actuel avec une zone protégée en partie nord. Bref, pour l’architecte, cette approche invente un nouveau partage du territoire entre l’homme et la nature.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur