N'oubliez pas les frais de dossier !

Il faut savoir que la souscription d’un crédit immobilier entraîne des frais. Ceux-ci sont plus ou moins importants selon les banques. En général, ils représentent 1 % du capital emprunté. Bien souvent, les banques appliquent un plafond qui, là encore, est très variable (souvent autour de 700 à 900 €). Si vous passez par un courtier, ces frais vous seront facturés par ce dernier, la banque les lui rétrocédant pour rémunérer sa prestation. Certains courtiers ne facturent aucun frais, c’est le cas de Credixia. Vérifiez toutefois que le courtier ne vous fait pas payer sa prestation autrement, en appliquant un taux de crédit légèrement supérieur par exemple. Il convient, de même, de s’assurer que le courtier ne prend pas de frais complémentaires sous prétexte que le dossier serait complexe. Dans tous les cas, la vigilance permet d’éviter les mauvaises surprises. Et si vous possédez un « bon profil », tentez de négocier.

N'oubliez pas les frais de dossier !
N'oubliez pas les frais de dossier !

Il faut savoir que la souscription d’un crédit immobilier entraîne des frais. Ceux-ci sont plus ou moins importants selon les banques. En général, ils représentent 1 % du capital emprunté. Bien souvent, les banques appliquent un plafond qui, là encore, est très variable (souvent autour de 700 à 900 €). Si vous passez par un courtier, ces frais vous seront facturés par ce dernier, la banque les lui rétrocédant pour rémunérer sa prestation. Certains courtiers ne facturent aucun frais, c’est le cas de Credixia. Vérifiez toutefois que le courtier ne vous fait pas payer sa prestation autrement, en appliquant un taux de crédit légèrement supérieur par exemple. Il convient, de même, de s’assurer que le courtier ne prend pas de frais complémentaires sous prétexte que le dossier serait complexe. Dans tous les cas, la vigilance permet d’éviter les mauvaises surprises. Et si vous possédez un « bon profil », tentez de négocier.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur