La réduction d’impôt

Si le logement constitue la résidence principale du contribuable, la réduction d’impôt est étalée de cinq ans (ancien) à dix ans (neuf). Celleci correspond à 25 % du coût de l’opération (35 % dans les zones urbaines sensibles). Ces taux sont majorés de 4 % lorsque le bien est pourvu d’un équipement utilisant une énergie renouvelable. La réduction d’impôt est calculée sur la base du coût de l’acquisition ou de la construction dans la limite de 2 058 €HT/m2 de surface habitable. Si le logement est mis en location, la réduction d’impôt est étalée sur cinq ans et varie selon votre engagement et le type d’opération.

La réduction d’impôt
La réduction d’impôt

Vous vous engagez sur cinq ans pour un loyer libre : si vous achetez du neuf, votre réduction d’impôt est égale à 40 % du coût de l’opération (50 % en zone urbaine sensible). Si l’opération porte sur de l’ancien (sous condition de réhabilitation), elle passe alors à 25 % (35 % en zone urbaine sensible). En cas d’installation d’un équipement recourant à l’énergie renouvelable, ces différents taux sont majorés dans les conditions précisées plus haut.


Vous optez pendant six ans pour un loyer intermédiaire : dans le neuf, le taux de la réduction d’impôt est fixé à 50 % (60 % dans les zones urbaines sensibles). Dans l’ancien, les taux sont ramenés à 25 % (35 % dans les zones urbaines sensibles). La majoration de 4 % peut être prise en compte. Les revenus du locataire doivent obligatoirement être plafonnés, en fonction des données figurant dans le tableau ci-dessous.





Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur