La seconde vie de l’Hôtel Dieu de Lyon

DIAPORAMA. Cet ancien hôpital du XII siècle fera place, dès 2017, à un programme mixte mêlant appartements en location et services en tous genres. Découverte.

La seconde vie de l’Hôtel Dieu de Lyon
La seconde vie de l’Hôtel Dieu de Lyon

Une page se tournera bientôt dans la capitale des Gaules. Dans près d’un an, feu l’hôpital Hôtel-Dieu, construit au XIIème siècle, se transformera en un tout nouveau quartier touristique et pôle économique majeur. Les chiffres qui entourent ce projet de rénovation ambitieux sont colossaux. 42 000 m² de bâtiment à  réhabilité. 8 000 m² de cours de jardins. 10 000 m² de bâtiments neuf à construire, le tout sur une parcelle de 2,2 hectares.


Classé au monument historique, les vestiges de l’hôpital sont traités avec le plus grand soin par le promoteur en charge de cette opération, Eiffage immobilier. Ces dernier est conscient qu’il s’agit là "de la plus vaste initiative privée de rénovation d’un monument historique jamais réalisée à ce jour en France". Pour ce faire, l’utilisation de matériaux locaux est de rigueur, avec des pierres de Villebois ou de Seyssel.


Les ouvriers travaillent sur les moindres détails de l’ensemble, du grand Dôme aux boiseries en passant par les plafonds à la française et bien entendu, la façade qui longe le Rhône.  Voulue par l’architecte Jacques-Germain Soufflot lorsqu’il s’occupa des travaux d’agrandissement du bâtiment au XVIIème siècle, elle ne verra le jour qu’au XIX ème siècle. "Nous avons travaillé avec un des architectes en chef des monuments historiques" indique l'un des membres d'Eiffage Construction Grand Est. "La facture dépasse les 200 millions d'euros. Nous nous réunissons toutes les semaines avec les membres de la Direction régionale des affaires culturelles pour être sûr de ne pas altérer l'hôpital." Une mission d'autant plus importante que le monument, dont la maternité à définitivement fermée ses portes en 2010, fait partie de la vie des Lyonnais. "Beaucoup sont nés ici, d'autres y ont travaillé ou fait leurs études."


Trois strates architecturales


Les lieux sont denses en histoires et anecdotes. L’auteur François Rabelais aurait même été médecin en 1532 dans l’hôpital. "Trois époques architecturales cohabitent et incarnent les différents enjeux du projet", indique Albert Constantin, l’un des deux architectes du projet. "A chaque dôme une fonction. Le grand Dôme Soufflot accueillera la partie prestige avec un hôtel intercontinental. Le petit dôme et les 4 rangs incarneront la mémoire du lieu. Enfin, le dôme du XIXème siècle (Pascalon) la partie contemporaine, verra s’installer les activités commerciales et tertiaires."





En plus de ces infrastructures, 11 logements en location libre, allant du studio au T5, seront également livrés. Ils occuperont une surface totale de 800 m² et seront tous vendus avec une cave et un cellier. L’hôtel 5 étoiles proposera près de 140 chambres avec vue sur le Rhône ou les cours extérieures, dont 28 chambres en duplex et 2 suites présidentielles.


7 millions de visiteurs attendus


La municipalité espère également faire de cet endroit un pôle touristique majeur pour la ville. 7 millions de visiteurs sont attendus dès la première année. Pour ce faire, la ville compte s’appuyer sur les cours et galeries (8 500 m²) ainsi que la création de jardins sur le modèle de ceux des apothicaires locaux du XVIème, XVIIème et XVIIIème siècle.

Outre les commerces, l’installation de la Cité de la Gastronomie devrait également contribuer au rayonnement de ce nouvel ensemble.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur