Nantes, l'attractivité de l'Arc atlantique

Sa situation géographique, sa vitalité économique et démographique ( Nantes métropole comptera 100 000 habitants supplémentaires à l'horizon 20230) rejaillit sur son marché immobilier convoité. Elle est 3ème au palmarès où investir dans le neuf

Nantes, l'attractivité de l'Arc atlantique
Nantes, l'attractivité de l'Arc atlantique

« L’attractivité de la métropole ne se dément pas. 2018 a été marquée par un déficit d’offres entrainant une hausse significative des prix, à Nantes +6.4% en moyenne pour les appartements et +8.2% pour les maisons sur un an », indique Grégoire Mitry, notaire. 

Quels sont les secteurs convoités par les acquéreurs à Nantes ?

Parmi les secteurs les plus convoités « le centre-ville et les quartiers situés à proximité immédiate sont les plus recherchés par les acquéreurs pour les appartements comme pour les maisons. Les prix progressent à un rythme soutenu (+11.9% dans le centre-ville pour les appartements anciens). Pour les maisons, le quartier des Hauts-Pavés – Saint-Félix demeure le plus prisé. Il dispose d’une offre importante de grande maison avec jardin, idéal pour les familles mais les prix sont élevés : 580.000 € pour 145 m2.  Dans l’agglomération, Sautron reste la commune attractive. Les acquéreurs apprécient le cadre de vie qu’offre cette commune pavillonnaire aux portes de Nantes. », précise Mâitre Mitry.  

À lire aussi >>Le palmarès 2019 des villes où investir dans le neuf

Quelles sont les zones qui émergent ?

À Nantes, un investisseur peut trouver son bonheur avec un appartement à rénover et il y en a pour tous les budgets.  Pour Maître Thierry Thomas, les secteurs en vogue sont Canclaux, Procé, Guist’hau, Monselet mais de nouveaux quartiers émergent, Américains, Saint Anne … « Des ventes de biens chers ont été réalisés dans des délais très rapides au sein du quartier Canclaux (ex : une belle maison année 1880, avec six chambre et 600 m2 de terrain pour 1.600.000 millions en quelque jours). Les prix de vente sont en hausse depuis plusieurs mois », indique-t-il.

Nantes, une ville attractive

La santé économique de la région et de la ville explique en partie son pouvoir d’attractivité : situation géographique, tissu économique favorable et taux de chômage raisonnable par rapport à d’autres secteurs. « Si ‘l’on ajoute le foisonnement de dynamisme culturel, Nantes reste une ville convoitée pour des parisiens mutés en province ou qui font le choix délibéré de s’y installer. Ils arrivent avec un pouvoir d’achat qui leur permet d’acquérir des produits rares et chers !. En périphérie nantaise, les prix plus doux, progressent et un phénomène de rattrapage se constate par exemple à Rezé et Bouguenais. » témoigne Maître Thomas.

À lire aussi >>Immobilier neuf : la solution pour réduire les frais de notaire

Investir dans le neuf à Nantes ?

Dans le neuf, les secteurs de l’Ile de Nantes, du Pré Gauchet-Malakoff avec leurs nouvelles réalisations enregistrent des succès commerciaux. C’est aussi le cas dans le quartier Saint-Jacques au sud de Nantes : le site du domaine de la Persagotière avec la présence de cinq promoteurs regroupés dans le cadre d’un projet d’envergure dans un site prestigieux en bord de rivière ( 350 nouvelles habitations vont sortir de terre).


D’autres secteurs sont à suivre pour investir : à la ZAC Pirmil- les-Iles ou du Bas Chantenay à Nantes, avec la construction d’un quartier mixte comprenant des bureaux, des commerces et des logements. L’important est de bénéficier de tous les services et des transports en commun.

Parmi les principales opérations d’urbanisme : le pôle d’affaires Euronantes totalisera à terme, d’ici à 2020, de 600 000 m² de bureaux. L’île de Nantes disposera quant à elle en 2026 du nouveau CHU avec campus universitaire et laboratoire de recherche.

D’autre part, la reconquête des bords de Loire est en cours. Le cœur de ville pourrait littéralement se transformer sur 4 kilomètres dans les quinze prochaines années. Avec la production de 6 000 nouveaux logements par an, Nantes doit répondre à une demande croissante. La nouvelle gare doit accueillir en 2030, 25 millions de passagers, soit deux fois plus qu’aujourd’hui.  

À 1 h 56 de Paris par le TGV, Nantes dispose de tous les privilèges d’un bel arrondissement parisien avec l’avantage de la mer à proximité. A Nantes, la dynamique immobilière va se poursuivre.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur