Investir en Pinel Outre-Mer : comment ça marche ?

Déductions d’impôts plus importantes, plafonnement des niches fiscales élevé… l’investissement locatif dans l’immobilier neuf en Outre-Mer possède ses spécificités. Mode d’emploi.

Investir en Pinel Outre-Mer : comment ça marche ?
Investir en Pinel Outre-Mer : comment ça marche ?

Pour répondre aux problèmes de la construction de logements neufs en Outre-Mer, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a mis en place des mesures spécifiques à cette région à travers un renforcement du dispositif "Duflot Outre-Mer", baptisé aujourd’hui "Pinel Outre-Mer".


1- Où peut-on utiliser le Pinel Outre-Mer ?


Le dispositif d’investissement locatif Pinel Outre-Mer peut être employé dans les départements et territoires suivants :

  • Guadeloupe
  • Guyane
  • Martinique
  • Réunion
  • Mayotte
  • Saint-Barthélemy
  • Saint Martin
  • Saint-Pierre et Miquelon
  • Nouvelle-Calédonie
  • Polynésie française
  • Îles de Wallis et Futuna

2- Comment fonctionne-t-il ?


Tout comme le modèle métropolitain, le Pinel Outre-Mer prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu calculée sur 100% du montant de l’acquisition dans la limite de 300.000 euros par contribuable et pour une même année d’imposition. Cette déduction se fait en fonction de la durée de mise en location du bien par le propriétaire bailleur. Elle est de :

  • 23 % pour les investisseurs qui s’engagent à louer le bien neuf sur 6 ans.
  • 29 % pour les investisseurs qui s’engagent à louer le bien neuf sur 9 ans.

Le plafonnement des niches fiscales est également plus élevé en Outre-Mer (18 000 euros contre 10 000 euros en métropole). Sans oublier que comme en France hexagonale, il est possible de louer le bien à un ascendant ou descendant tout en profitant des avantages fiscaux.


3- Y a-t-il des conditions à la mise en location du bien ?


Tout comme le dispositif Pinel classique, la version Outre-Mer tend à favoriser l’accès à la location aux particuliers ayant des revenus intermédiaires. Les montants maximum sont définis en fonction du nombre de personnes vivant dans le logement, ainsi que de l’emplacement du bien en question comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous :

Composition du foyer locataire

Plafond annuel des ressources pour les locataires des départements et territoires suivants : Guadeloupe, Guyane, Martinique La Réunion, Mayotte, Saint-Martin ou Saint-Pierre-et-Miquelon

Plafond annuel des ressources pour les locataires des départements et territoires suivants : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, îles Wallis et Futuna

 

Personne seule


26 776 en euros

29 721 en euros

Couple


35 757 en euros

39 690 en euros

Personne seule ou couple ayant une personne à charge


43 002 en euros

47 732 en euros

Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge


51 913 en euros

57 623 en euros

Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge


61 069 en euros

67 787 en euros

Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge


68 824 en euros

76 395 en euros

Majoration par personne à charge supplémentaire à partir de la cinquième


+ 7 677 en euros

+ 8 521 en euros

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur