Les charges locatives

Destinées à être acquittées par votre locataire, les charges locatives concernent des points différents selon le bien mis en location. Tour d’horizon.

Les charges locatives
Les charges locatives

Les charges locatives, appelées également charges récupérables, sont les dépenses prises en charges initialement par le propriétaire mais que vous pouvez vous faire rembourser par votre locataire, car elles correspondent à l'usage du logement et/ou de l'immeuble.


Si votre acquisition neuve est destinée à la location, vous allez donc imputer au locataire une partie des charges correspondant au fonctionnement et à l'entretien du logement et s'il s'agit d'un immeuble collectif, des parties communes.


Les charges dues par votre locataire

  • Les frais liés à l'usage de l'immeuble et des services (eau, ascenseur, chauffage, etc.)
  • Les dépenses d'entretien (salaire du personnel de ménage, petites réparations sur les parties communes et le logement, entretien des espaces verts, etc.)
  • Les taxes locatives (taxe d'enlèvement des ordures ménagères, de balayage, etc.)

Si vous louez un logement au titre de la résidence principale, les dépenses qui sont facturées au locataire sont celles mentionnées au décret du 26 août 1987. Dans les autres cas et notamment s'il s'agit d'un meublé dans le cadre d'un investissement locatif, c'est le bail qui détermine les conditions de récupération des charges locatives.


Le paiement des charges locatives :


Deux solutions s'offrent à vous.

  • Soit vous demandez ponctuellement au locataire le remboursement des dépenses que vous avez engagées avec justificatif de vos dépenses.
  • Soit vous demandez au locataire le versement d'avances mensuelles ou trimestrielles appelées provisions de charges.

Dans l'immobilier neuf, la première année, vous ne pourrez tenir compte que de votre budget prévisionnel. Vous devez régulariser ces sommes au moins une fois par an afin d'ajuster les versements du locataire aux factures réelles. Pour cela, vous adressez le décompte des charges au locataire un mois avant la demande de paiement et les pièces justificatives sont tenues à sa disposition (prévoir le rendez-vous chez le syndic).


S'agissant d'un immeuble collectif, il faudra aussi communiquer le mode de répartition des charges prévu par le règlement de copropriété.