LMP : le statut de loueur professionnel

Si vous disposez d’un budget important pour investir dans la pierre et que vous êtes fortement imposé, le statut du loueur en meublé professionnel (LMP), est fiscalement attractif.

LMP : le statut de loueur professionnel
LMP : le statut de loueur professionnel

L'essentiel du statut de Loueur Meublé Professionnel

  • Amortissement des murs et du mobilier.
  • Récupération (dans certains cas) de la TVA.
  • Déduction des charges avec report du déficit sur le revenu global.
  • Exonération de l'ISF.
  • Pour les contribuables qui détiennent un capital important et veulent investir pour dégager un revenu mensuel.

Les conditions du statut LMP


Pour endosser le statut de loueur en meublé professionnel, vous devez acquérir un ou plusieurs logement neuf meublé acquis dans une résidence services ou non, mais hors régime Scellier classique ou intermédiaire.


Vous devez désormais réunir trois conditions cumulatives :

  • vous inscrire au registre du commerce et des sociétés ;
  • percevoir au moins 23 000 € de recettes locatives annuelles hors taxe de revenus venant de ces locations ;
  • ces recettes doivent représenter plus de 50 % des revenus d'activité du foyer fiscal.

Les avantages du statut de Loueur en Meublé Professionnel


En contrepartie de ces contraintes, vous bénéficiez d'un certain nombre d'avantages. Vous pouvez imputer les déficits fiscaux générés par les intérêts d'emprunt, les assurances liées à cet emprunt, les charges locatives, les taxes foncières... sur votre revenu global.
Vous êtes exonéré d'impôt sur la plus-value au-delà de la cinquième année dès lors que vos recettes annuelles ne dépassent pas 90 000 €.
Vous pouvez éviter l'ISF dès l'instant où vos recettes sont supérieures à 23 000 € et représentent 50 % de vos revenus.
Enfin, si vous confiez votre bien à une société d'exploitation, vous pouvez bénéficier du remboursement de la TVA à 19,60 %.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur