Investir en Normandie : les 3 points clés

La Normandie, simple pied-à-terre des Parisiens : c’est de l’histoire ancienne. Grâce à un marché immobilier abordable, une économie prometteuse et d’importants investissements publics et privés, la région ne cesse de gagner en attractivité. De bon augure pour les investisseurs immobiliers.

Investir en Normandie : les 3 points clés
Investir en Normandie : les 3 points clés

Une économie en demi-teinte qui gagne à progresser

Avec seulement 3,3 millions d'habitants est un PIB de 90,3 milliards d'euros en 2018 (le 9e de France), la Normandie est une petite région économique à l'échelle de la France. Malgré cela, elle peut se targuer de compter 1,3 million d'emplois et d'être la première région énergétique (14,2 % de la production d’électricité française) selon la Chambre de commerce et d'industrie.

Avec près de 226 000 entreprises, le territoire s'appuie sur le dynamisme de grands groupes, comme Elle & Vire, Renault et PSA. Il se distingue également en matière de production pétrolière, chimique et agricole, ce qui lui vaut de réaliser 35 % de son PIB à l'export vers l'international. Un beau potentiel qui n'empêche pas la Normandie d'afficher un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale (9,2 % selon l'INSEE) et d'avoir un solde migratoire négatif.

Une région qui mise sur l’investissement pour gagner en attractivité

Pour accélérer son développement et gagner en attractivité, la Normandie avait décidé de porter son budget consacré aux investissements à 560 millions d'euros par an, contre 390 millions auparavant. Amélioration des transports, création d'une liaison entre l'A28 et l'A13, rapprochement entre les aéroports de Normandie… autant de projets portés par la région afin de se réinventer.

Un coup de pouce qui n'a pas échappé aux investisseurs privés puisque ces derniers ont également massivement investi en Normandie en 2018.

Tandis qu'Aspen a injecté 165 millions d'euros dans ses usines, MetalValue a investi 66 millions d'euros pour la construction d'une usine de production et Sanofi Pasteur prévoit de débourser 170 millions d'euros dans la création d'un centre de fabrication de vaccins dans l'Eure. Les exemples sont très nombreux et expliquent pourquoi la Banque de France a estimé la progression des investissements à 18,8 % sur un an.

Un marché immobilier stable et toujours accessible

Le marché de l'immobilier en Normandie se distingue par sa facilité d'accès. Avec un prix moyen de 1 736 €/m2 dans l’ancien (progression de 0,4 % en un an) selon Century 21, la région est largement en dessous des standards nationaux (2 595 €/m2). Conséquence ? Le prix moyen d'un logement s'élève à seulement 155 868 € en 2018. À en croire les Notaires de France, un quart des transactions ont même été réalisées en deçà de 1 150 €/m2 entre juillet 2017 et juin 2018.

Les départements du Calvados et de la Seine-Maritime sortent toutefois du lot, avec des prix plus importants et une plus grande demande. Autant de chiffres qui expliquent pourquoi le marché est largement animé par les populations aux plus faibles revenus (ouvriers, employés et cadres moyens) qui représentent 61,3 % des ventes selon Century 21.

Que les investisseurs se rassurent : le marché locatif est malgré tout important puisque la région compte 42 % de locataires, soit autant que la moyenne nationale.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur