Votre guide du premier achat

Entre le recul des prix et les taux historiquement bas, le marché de l’immobilier offre aujourd’hui de solides opportunités. Si vous souhaitez réaliser un premier achat, suivez nos pistes et nos conseils.

Votre guide du premier achat
Votre guide du premier achat

A n’en pas douter, 2015 apparaît comme une année propice à l’achat immobilier. Et cela pour de nombreuses raisons. Tout d’abord parce que le gouvernement, conscient des difficultés qui se sont accumulées dans le secteur du logement et de la construction, a présenté un ambitieux plan de relance qui va profiter aux acquéreurs et notamment aux primo-accédants. En favorisant la libération du foncier public et privé, en simplifiant les normes de construction, les coûts devraient être abaissés et les délais de sortie des opérations réduits. Pour permettre à un plus grand nombre de Français d’accéder à la propriété, le prêt à taux zéro (PTZ) a été modifié. Le volume de distribution de ce prêt qui ne dépassait pas 44 000 unités en 2013, devrait ainsi doubler en 2015.


L'extension du Prêt à taux zéro


À cela, il faut ajouter son extension à l’ancien dès lors qu’il fait l’objet de travaux de rénovation et qu’il se situe dans certaines communes rurales (une liste de 6 000 communes a été répertoriée, elle est consultable sur le site : www.territoires.gouv.fr). Autre disposition en faveur des primo-accédants, la TVA à taux réduit. Non seulement les logements neufs s’inscrivant dans le périmètre d’une zone subventionnée par l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) continuent de bénéficier d’un taux de TVA à 5,5 %, mais cette mesure est désormais étendue aux 1 300 quartiers prioritaires de la politique de la ville. À noter aussi, sur le plan fiscal, de nouveaux abattements pour les donations de logements neufs entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016. Une aide précieuse, notamment pour les parents qui voudraient donner un coup de pouce à leurs enfants. Ces dispositions, qui vont dans le bon sens, devraient redonner de la fluidité au marché immobilier dans son ensemble.


Une année propice à l’acquisition


Mais ce ne sont pas seulement ces mesures qui font de l’année 2015 un moment propice à l’achat. Il faut aussi évoquer l’évolution des prix. Dans le neuf, bien sûr, on ne constate pas de correction importante des prix, mais, crise oblige, nombre de promoteurs ont dû adapter leur offre au pouvoir d’achat des acquéreurs. Dans l’ancien, les prix baissent depuis plus de deux ans déjà. Certes, là non plus ce n’est pas l’effondrement, mais on enregistre tout de même, dans certains secteurs, une baisse assez significative des valeurs. Si cette situation ne fait pas toujours le bonheur des vendeurs, elle crée des opportunités pour les candidats à l’acquisition. Autre élément favorable à l’achat : les taux de crédit. À l’heure où nous écrivons, ils continuent à chuter. « Comme nous l’anticipions, l’année 2015 a débuté sur une baisse des taux particulièrement marquée, notamment pour les meilleurs dossiers », lance Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.


Des taux fixe autour de 2, 50 % sur 25 ans


Comme le souligne un autre courtier, Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, « après une année entière de baisse, il n’a jamais été aussi peu coûteux d’emprunter à taux fixe sur toutes les durées ». Les taux de marché oscillent entre 2 % sur 10 ans, 2,25 % sur 15 ans, 2,50 % sur 20 ans et 2,80 % sur 25 ans. Mais il va de soi que les meilleurs profils peuvent aisément obtenir un taux à 1,80 % sur 15 ans ou à 2 % sur 20 ans. C’est en tout cas ce qu’affirme le courtier Empruntis. La baisse des taux, associée à un repli des prix, donne un sérieux coup de pouce au pouvoir d’achat immobilier quasiment partout en France (lire ci-contre). C’est donc vraiment le bon moment pour mettre son projet à exécution.


 

Prix de l'immobilier dans 15 villes de France au 3e trimestre 2014
Ville
Ancien

Neuf


Prix au m2 (1)
Evolution sur un an
Prix au m2 (2)
Evolution sur un an
Bordeaux
3 040 €

+ 1,5 %

3 497 €
- 0,5 %
Caen
1 930 €
- 7,7 %
2 943 €
- 7,9 %
Clermont-Ferrand
1 610 €
- 6,0 %
2 937 €
- 1,7 %
Grenoble
2 230 €
- 0,2 %
3 455 €
- 2,6 %
Lille
3 010 €
- 4,1 %
3 154 €
- 1,5 %
Lyon
3 310 €
+ 0,4 %
3 622 €
- 4,5 %
Marseille
2 310 €
- 4,3 %
3 823 €
- 0,2 %
Montpellier
2 570 €
- 7,2 %
3 641 €
- 0,4 %
Nantes
2 650 €
+ 2,0 %
3 444 €
- 0,4 %
Nice
3 560 €
- 1,5 %
5 125 €
+ 0,4 %
Paris
8 110 €
- 1,9 %
10 407 €
- 1,5 %
Rennes
2 430 €
+ 1,1 %
3 376 €
- 5,2 %
Rouen
2 190 €
- 8,4 %
3 159 €
- 3,2 %
Strasbourg
2 420 €
- 1,1 %
3 189 €
+ 5,7 %
Toulouse
2 540 €
+ 1,5 %
3 376 €
+ 2 %

 


(1) Prix médian dans la ville intra-muros.
(2) Prix moyen dans l’agglomération, le neuf étant plus présent en périphérie qu’en centre-ville.
(Source : Notaires de France, FPI et Adil75).

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur