Pays basque : un attrait confirmé

Avec 290 000 habitants estimés en 2008, le Pays basque bénéficie d’une situation transfrontalière privilégiée et se trouve être un point de passage majeur des échanges européens nord-sud. Depuis 1999, le territoire compte 30 000 habitants supplémentaires. Ce phénomène migratoire se déplace aussi du Bab (Bayonne-Anglet- Biarritz) vers le Sud des Landes, jusqu’à Capbreton ainsi que sur l’axe Dax-Montde- Marsan. Sur ce dernier, nous retrouvons le phénomène de report, alors que le littoral attire une clientèle à fort pouvoir d’achat et de résidence secondaire. Par effet, pour la première fois, depuis longtemps, le Pays basque intérieur cesse globalement de perdre de la population. L’urbanisation du Pays basque s’est réalisée dans une logique polycentrique et d’étalement, affectant les zones précédemment citées. Par ailleurs, comme le constatent le conseil des élus et le conseil de développement de la région à travers le document Pays basque 2020, “l’urbanisation croissante du littoral donne naissance peu à peu à une métropole transfrontalière, qui s’étend du Seignanx à l’agglomération de Saint- Sébastien. L’absence de maîtrise du développement urbain et périurbain et le maintien d’une culture forte de l’habitat individuel a des impacts sur les équilibres du territoire: surconsommation foncière impactant l’équilibre paysager et intensification de la mobilité routière et individuelle”.

Pays basque : un attrait confirmé
Pays basque : un attrait confirmé

La crise du logement affecte le Pays basque comme la plupart des régions françaises. Elle relève de nombreuses causes, dont “une offre inadaptée aux besoins, un accès à la propriété difficile et des parcours résidentiels en panne”. Depuis le début des années 2000, les prix ont globalement doublé. Cette flambée des prix atteint aussi bien la côte que les territoires intérieurs. Pays basque 2020 a ainsi lancé les pistes de projets structurants, notamment en matière de logement en préconisant “la mise en cohérence des politiques de l’habitat, la facilitation de l’accès des jeunes au logement par des dispositifs adaptés, la mise à niveau des aides aux personnes et aux opérateurs sociaux, pour tenir compte de l’évolution des prix, ainsi que le développement de nouvelles formes d’habitat et de modes de vie, réduction des dépenses énergétiques, écoconception/contruction…”


Marché soutenu dans un contexte de fort développement économique et urbain, le Pays basque dispose d’une offre variée. Dans le secteur de la revente, les prix restent élevés : ainsi, selon la FNAIM, le prix moyen au m2 à Biarritz est de 4 401 euros, en progression annuelle de 2,7 % ainsi que des loyers en hausse annuelle de 3 %, à 12,33 euros le m2. Pour Bayonne, la situation est plus nuancée, mais reste le reflet d’un marché situé à un niveau élevé : le prix moyen au m2 se situe à 3 108 euros – en baisse de 3,8 % sur un an –, tandis que le niveau des loyers continue de progresser, à 10,76 euros le m2, soit une nette progression de 4,6 %.


Dans le neuf, l’offre permet de découvrir des programmes implantés dans le secteur du Bab. C’est le cas de Nexity George V à Anglet, avec le Domaine de l’Ermite, une résidence de 40 logements en collectifs et maisons mitoyennes, à 4 km de la grande plage de Biarritz. Le 2-pièces de 37 m2 est commercialisé à partir de 156 000 euros, pour une livraison attendue au 2e trimestre 2009. Sur la même commune, tandis que Icade a lancé le chantier de son opération des Terrasses de Quintaou, le promoteur commercialise un nouveau programme, Villa Carmina, une résidence avec des orientations bioclimatiques, sise avenue de Biarritz, qui sera livrée au 4e trimestre 2009. Toujours à Anglet, le groupe Belin Promotion réalise la résidence Villa Brindos, au coeur d’un quartier réputé pour sa nature préservée.


Les 36 logements, appartements du 2 au 4-pièces et villas de 4-pièces sont commercialisées entre 156 000 et 315 000 euros, pour une livraison prévue au 1er trimestre 2009. À Bayonne, Kaufman & Broad commercialise la résidence de la Féria, une opération en plein coeur de ville livrée au 2e trimestre 2009. Le 3-pièces de 61 m2 est commercialisé à partir de 258 000 euros. C’est également à Bayonne que le groupe Sagec réalise le Domaine d’Izadi, quatre petits collectifs d’une dizaine de logements chacun, colorés et construits avec des matériaux naturels tels que le bois.


L’opération est située à proximité du Petit Bayonne et de Saint-Pierre-d’Irube, et non loin de l’entrée de l’autoroute. Le 2-pièces de 41m2 est au prix de 160 000 euros et la livraison, prévue au 4e trimestre 2009. C’est à Cambo-les-Bains, au coeur du Pays basque, sur la route de Saint-Jean-Piedde- Port, à 25 minutes de l’agglomération Bab, que Bouygues Immobilier propose Villas Egiazkoa, 10 maisons jumelées et 10 maisons individuelles du 3-pièces de 70 m2 au 5-pièces de 120 m2. Une maison 3-pièces de 70 m2 est ainsi commercialisée à partir de 205 000 euros.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur