Monuments historiques : un régime spécifique

Amateur de patrimoine disposant de gros revenus, vous pouvez aussi investir dans un immeuble classé Monument historique, une alternative à la loi Malraux.

Monuments historiques : un régime spécifique
Monuments historiques : un régime spécifique

Pour vous inscrire dans ce dispositif, vous devez acheter le bien dans son ensemble et non pas seulement un appartement en copropriété. L’achat peut donc nécessiter une mise de fonds importante. " Ce type d’opération n’existe de façon fiable qu’au compte-gouttes ", note Hugues de Tappie, dirigeant de jedefiscalise.com. En outre, vous devez conserver le bien pendant 15 ans au moins. " Dans ce cas, vous pouvez imputer l’intégralité des déficits fonciers sur votre revenu global, y compris les intérêts du prêt éventuellement souscrit, indique Christine Vassal-Largy, directrice du Pôle immobilier de Thesaurus, il en va de même des travaux réalisés au cours de l’année ". Par ailleurs, s’il est ouvert au public, vous pourrez transmettre ce bien à vos enfants sans aucun droit de succession à payer. Et, comme pour le dispositif Malraux, cette fiscalité avantageuse n’entre pas dans le plafonnement des niches fiscales.

Services