Lyon, en constante progression, 2e ville où investir en 2015

Confluence, Part-Dieu, Carré de soie, Gerland… À Lyon, les aménagements sont légion et les programmes neufs offrent de belles opportunités pour investir.

Lyon, en constante progression, 2e ville où investir en 2015
Lyon, en constante progression, 2e ville où investir en 2015

On le voit, Lyon confirme d’année en année son attractivité. Et là encore, cette progression s’avère justifiée. Avec une démographie et un emploi qui place la capitale rhônalpine à la 3e place, et un pôle universitaire qui la met en 4e position, elle offre à ceux qui cherchent à investir dans l’immobilier de solides fondamentaux. D’autant que, parallèlement, elle travaille activement à peaufiner son image, utilisant ses grandes friches urbaines à des réaménagements d’ampleur. C’est bien sûr le cas de Lyon Confluence, de Lyon Part- Dieu, du Carré de Soie ou encore de Gerland. Dans la plupart de ces quartiers, logements, équipements publics, bureaux, commerces… s’y construisent en masse pour accueillir l’afflux d’entreprises et, par là même, de population. Cette dernière est passée, selon l’Insee, de 480 700 à 505 000 habitants en cinq ans (2007-2012). Elle a donc vu sa population grossir de 24 300 âmes sur la période, soit près de 5 000 habitants par an.


Un marché immobilier solide


Sur le plan de l’immobilier, malgré une conjoncture restée complexe en 2014, les prix ont peu baissé à Lyon. Selon les notaires, dans l’ancien, ils sont restés très stables l’année dernière (+ 0,2 % sur un an), ce qui met le mètre carré à 3 290 €. Dans le neuf, les volumes de vente ont chuté de - 7 % sur un an d’après la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). « Cette baisse provient essentiellement des ventes aux propriétaires occupants qui ont reculé de - 12 % », note la Fédération. Les ventes à investisseurs, elles, sont restées stables par rapport à 2013. Les prix du neuf atteignent 4 450 €/m2, un chiffre un peu élevé pour une bonne rentabilité. Mais, bonne nouvelle pour les investisseurs, la mise en place du dispositif Pinel et, dans le même temps, du nouveau zonage faisant passer Lyon en zone A et non plus en zone B1, améliore les rendements. Grâce à cette nouvelle répartition, les investisseurs sont, en effet, autorisés à demander un loyer plafond à 12,49 €/ m2 en moyenne, alors qu’il n’est que de 10,06 €/m2 en zone B1, ce qui est proche des loyers de marché d’un 2-pièces qui se loue, selon Clameur, autour de 12,60 €/m2. Dans le 5e arrondissement, quartier du Point-du-Jour, un studio à 140 000 € peut procurer près de 3 %. Place Bellecour, un secteur très recherché, un 2-pièces acquis 261 000 € avec un loyer en loi Pinel à 521,60 € peut rapporter 2,3 %. Certes le rendement est un peu faible, mais l’investissement est réellement patrimonial. Pour trouver de meilleures performances, il faut se tourner vers des arrondissements comme les 7e et 8e. À Gerland (7e), un studio de 31 m2 vendu 138 000 € et loué 462 € procure 4 % de rendement. Un peu plus encore à Vaise (8e) pour un 2-pièces de 40 m2 acquis 163 000 € et loué 581 € (4,2 %). Non loin de là, des studios de 32 m2 à 154 500 €, loués 476 €, rapportent 3,6 %.


 


Indicateurs Lyon :

  • Démographie ..............................................................................+ 5,08 %
  • Emploi ................................................................................................... + 1,00 %
  • Étudiants ............................................................................................ + 2,6 %
  • Prix moyen au m2 dans le neuf ......4 450 € (- 0,7 %)
  • Prix moyen au m2 dans l’ancien . 3 290 € (+ 0,2 %)
  • Loyer moyen d’un studio .............16,2 €/m2 (- 2,2 %)
  • Loyer moyen d’un 2-pièces ..... 12,6 €/m2 (- 0,6 %)
  • Part des investisseurs ..............................................................47 %

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur