Lyon, de solides fondamentaux

Pôle économique reconnu, valeur sûre pour les investisseurs, la métropole lyonnaise attire 6 000 nouveaux habitants par an et va compter 185 000 étudiants à l'horizon 2025.

Lyon, de solides fondamentaux
Lyon, de solides fondamentaux

Reflets de l'attractivité, les valeurs immobilières cotent haut sur le marché ancien. Selon les notaires, la moyenne a atteint, la fin de l'année dernière 3570 €/m2, mais les beaux quartiers, comme Ainay et la Tête d'Or, connaissent déjà des pics à près de 8000 €/m2. La tendance haussière s'affirme : 5,7 % l'an dernier après 2,6 % en 2016. En un an, malgré les taux d'intérêt bas, les acquéreurs ont perdu du pouvoir d'achat immobilier.



Le marché locatif est contrasté, en légère hausse à Lyon et en repli en périphérie. Les délais de relocation varient de 36 jours dans le cœur de l'agglomération à 50 jours aux alentours.


>>> Retrouvez tous les appartements neufs à Lyon en cliquant ici...


Dans Lyon, les petites surfaces se louent entre 400 et 600 €/mois. En périphérie, le studio se loue à un niveau à peu près comparable, mais le 2-pièces perd 10 %. « Le rendement locatif est intéressant en soi, en moyenne autour de 4 à 5 %, constate Alexandre Schmidt, président de la Fnaim du Rhône. Mais il est difficile de trouver un bon emplacement et de la qualité de construction à moins de 140 000 à 150 000 €. »


Et de souligner l'attrait de la colocation étudiante. L'emplacement fait rêver, à côté de l'hôpital Edouard Herriot et du CHU (8ème arrondissement), où la demande des étudiants en médecine explose. Villeurbanne (campus de La Doua) et Bron, où le dixième de la population est étudiante, bénéficient aussi d'une forte demande locative.


Des perles dans l'hypercentre


Les jeunes locataires, comme les investisseurs, sont friands du centre de Lyon, et particulièrement des pentes de Croix-Rousse.Pour 3000 à 3500 €/m2, le bon placement devient l'appartement à rénover en style « canut » avec poutres, pierres apparentes et éventuellement mezzanine.


Dans le Vieux-Lyon, quelques programmes éligibles à l'investissement « Malraux » offrent un puissant levier de défiscalisation (jusqu'à 30 % du montant des travaux de restauration) et sont conseillés aux contribuables lourdement imposés.



Programme 6ème par Nature - Lyon


Une manne de nouveaux projets


« Des quartiers bougent un peu partout dans la métropole. Nous assistons à une effervescence de projets », remarque Michel le Faou, vice-président du Grand Lyon. La programmation de logements neufs prolifère : 2200 sur la Part-Dieu, 3000 sur Gerland dans la Zac des Girondins, 500 près de l'hôpital Edouard Herriot... « To-Lyon », le 4ème gratte-ciel de la Part-Dieu, vient d'obtenir son permis de construire sur une architecture de Dominique Perrault. Autour de la gare et du centre commercial prochainement rénovés, ce quartier d'affaires se métamorphosera en véritable lieu de vie.


Même objectif sur Gerland, où s'installera l'Ecole de management de Lyon. Sur ces deux quartiers prometteurs, les prix tournent autour de 5000 à 5500 €/m2 et la rentabilité autour des 3% en Pinel. Un 2-pièces du cours Lafayette à 5413/m2 offre par exemple 2,7 % de rendement. Près de la place Bellecour, le Grand-Hôtel-Dieu a inauguré fin avril sa reconversion en hôtel de luxe et en galerie commerciale. Une pépite de plus pour l'image de Lyon.



 


Sources : (Insee 2010/2015) ; (ministère de l’Education, 2015/2016) ; (FPI/Perval/notaires) ;  (Perval/notaires) ; (Clameur) ; (Fédération des promoteurs immobiliers – FPI - Oréal ) ; (UNPI).