Lille, une superbe remontée, 4e ville où investir

Plus discrète que ses concurrentes, mais toujours aussi ambitieuse, la capitale des Flandres, riche de nombreux attraits, gagne sept places dans notre palmarès.

Lille, une superbe remontée, 4e ville où investir
Lille, une superbe remontée, 4e ville où investir

Le Nord n’a certes pas l’attrait du Sud ou du Grand-Ouest. Il n’empêche que la cité nordiste, avec son TGV qui la met à une heure de Paris, et sa proximité avec les grandes capitales européennes, reste l’une des villes fétiches des investisseurs qui ont bien compris les multiples attraits de cette métropole. Cela explique, entre autres raisons, sa remontée fulgurante dans notre palmarès, de la 11e à la 4e place. Si Lille se situait en 14e position pour sa démographie en 2014, elle occupe cette année le 11e rang. Certes, on note quelques points de perdus en matière d’emploi (de la 7e à la 10e place), mais son attractivité en matière d’enseignement lui vaut d’être en deuxième position des villes les plus étudiantes de notre palmarès. Rappelons que Lille accueille quelque 110 000 étudiants. Sur le plan de l’immobilier, la ville ravit la 3e place pour ses prix du neuf et gagne également des points pour ses valeurs dans l’ancien. Il en va de même en matière de loyers où elle arrive au 10e rang pour ses 2-pièces (26e l’an dernier). Enfin, en matière d’investissement locatif, elle s’inscrit à la 5e place (11e en 2014).


Des investisseurs de nouveau très présents


Aux dernières nouvelles, le marché immobilier du neuf s’est bien redressé en 2014. Selon la FPI, sur l’ensemble de l’année 2014, les ventes enregistrent une hausse de 22 % par rapport à 2013. Cette hausse résulte principalement d’une reprise des ventes aux investisseurs qui progressent sur un an de + 46 %. « Elles ont représenté 66 % des ventes au détail », indiquent les promoteurs de la région, alors qu’elles atteignaient seulement 55 % en 2013. Et l’investisseur qui cherche à réaliser un placement à Lille ou dans sa périphérie n’est pas à la peine. Car il y a du choix. De plus, depuis que la ville est, comme Lyon, passée en zone A (au lieu de B1), elle bénéficie de plafonds de loyer plus élevés. Près du quartier des gares, des studios de 23 m2 proposés à 130 000 € peuvent se louer 342 € par mois, soit 3,1 % de rendement. Quartier République/ Beaux-Arts, un 2-pièces de 42 m2 à 196 000 €, peut procurer 3,6 %. À une dizaine de minutes de la Grand-Place, on peut faire mieux : Un 40 m2 (2-pièces) acquis 139 000 €, loué 581 €, rapporte 5 %. À Moulins, quartier en plein renouveau, un 2-pièces de 46,9 m2 payé 140 600 € offre lui plus de 5 % de rendement. À Fives, des 2-pièces de 48 m2, font un peu moins bien tout en restant intéressants : 4,7 % et à Euratechnologies (Berges de la Deûle), il est possible de tabler sur 4,4 % pour des 2-pièces de 40 m2 acquis 157 000 €.


Indicateurs Lille

  • Démographie .................................................................................+ 1,27 %
  • Emploi ..................................................................................................... + 0,5 %
  • Étudiants ............................................................................................. + 3,1 %
  • Prix moyen au m2 dans le neuf .....3 790 € (+ 12,1 %)
  • Prix moyen au m2 dans l’ancien.........2 940 € (- 3,5 %)
  • Loyer moyen d’un studio .............16,4 €/m2 (- 2,3 %)
  • Loyer moyen d’un 2-pièces .......12,3 €/m2 (- 0,7 %)
  • Part des investisseurs ............................................................66 %

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur