• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Les économies d’énergie

Le bâtiment de demain sera à énergie positive ou ne sera pas. C'est du moins la farouche volonté de milliers d'acteurs de la construction. Les initiatives se multiplient ; tour d’horizon des plus prometteuses.

Les économies d’énergie
Les économies d’énergie

«Notre maison brûle et nous regardons ailleurs.”Tout le monde se souvient de la phrase prononcée par Jacques Chirac dans son discours au sommet de la Terre, le 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud. Depuis cette date, les préoccupations énergétiques sont heureusement revenues au centre du débat. Preuve en est, l'écho donné au Grenelle de l'Environnement. Aujourd'hui plus que jamais, il est urgent d'agir ! Le changement climatique, l'épuisement des ressources fossiles, les tensions sur le marché de l'énergie entraînant une forte poussée de son prix, sont autant de phénomènes qui appellent à une maîtrise de la consommation énergétique. Le bâtiment est le premier secteur “en ligne de mire”, celui où la marge de manoeuvre est la plus considérable. Deux pistes sont exploitées : une réduction des consommations d'énergie et un recours accru aux énergies renouvelables. La réglementation thermique 2005, en vigueur depuis un peu plus d'un an, a le mérite de donner une nouvelle impulsion, pour tendre vers des bâtiments économes en énergie. Et si elle impose des consommations à ne pas dépasser, elle laisse à chacun le choix des moyens pour y parvenir. Encore plus ambitieux, le label Effinergie est décerné aux bâtiments les plus performants. Et si tout n'est pas encore parfait, loin de là, peu à peu, les nouvelles constructions deviennent énergétiquement exemplaires. En partant d'un constat - les maisons anciennes sont de véritables passoires thermiques -, les efforts se portent aujourd'hui en premier lieu sur le “bâti”. Soit une isolation zéro défaut, pour diminuer les besoins de chauffage et une conception bio-climatique. Cette dernière est basée sur l'utilisation des ressources naturelles (soleil, vent, végétation par exemple), en tentant de tirer le meilleur parti de ces énergies. Objectif : réduire les consommations de chauffage, éclairage et climatisation. Du côté des équipements, pour le chauffage, la chaudière à condensation et la pompe à chaleur (elle utilise les calories stockées dans le sol, l'eau des nappes phréatiques ou l'atmosphère) font une véritable percée. Idem pour l'eau chaude sanitaire solaire. Autre énergie renouvelable, le bois est en plein essor. C'est une source d'énergie neutre par rapport à l'effet de serre, puisqu'en brûlant, il libère le gaz carbonique qu'il avait fixé lors de sa croissance.


 

Services