• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Le logement neuf : des atouts qualité partout

Optimisation de l'espace, sécurité électrique et incendie, vigilance énergétique, confort thermique sont parmis les atouts qualités des logements neufs. Revue de détails.

Le logement neuf : des atouts qualité partout
Le logement neuf : des atouts qualité partout

Une mauvaise installation électrique fait un mort tous les trois jours. Plus d'un Français sur deux se déclare gênés par les bruits de circulation ou de voisinage à leur domicile.



En France, on dénombre 6 000 intoxications au monoxyde de carbone chaque année. Des chiffres qui font froids dans le dos mais qui ne sont pas une fatalité. En optant pour un logement neuf, vous minimisez voire effacez tous ces risques. En effet, des nombreuses règlementations, certifications et autres labels régissent la construction neuve.



Des espaces optimisés


Dans les logements neufs, on ne badine pas avec l'espace. Ou plus exactement la perte d'espace. Au prix du mètre carré, hors dequestion de laisser le moindre espace sans fonctionnalité. Du coup, les gains de confort et de qualité sont incontestables. Prenez une famille recomposée habitant dans un logement neuf. Grâce à un système de cloisons amovibles, chaque occupant de la famille (notamment les enfants) peut disposer de sa chambre le temps d'un week-end ou d'une semaine de garde. Ces cloisons ont gagné en épaisseur. Elles permettent une meilleure isolation phonique. Et en technicité : certaines sont escamotables, elles disparaissent à l'intérieur d'autres cloisons quand elles ne sont pas “en service”. En effet, passé ce tour de garde, la chambre redevient une pièce à vivre par exemple dédiée à l'usage des nouvelles technologies. À surface égale, on a moins de place perdue dans le neuf que dans l'ancien. Il n'y a quasiment plus d'entrée, ni de couloir. Les armoires sont remplacées par des placards intégrés. Les portes battantespar des portes coulissantes. Le moindre recoin autrefois perdu par exemple sous une volée de marches d'escalier, est aujourd'hui transformé en rangement d'appoint. Idem pour les renfoncements entre deux pièces.



Pour optimiser l'espace, les promoteurs ont de plus en plus tendance à abattre la cloison entre le séjour et la cuisine. Ce système confère à l'ensemble une impression de profondeur.


De même, il n'est plus rare de trouver dans le neuf des salles de bain avec fenêtre. Ce qui favorise la ventilation dans cette pièce d'eau mais également dans le reste du logement.


Les nouveaux systèmes de ventilation dans le neuf, sont au point techniquement. Ici, la circulation d'air frais, pur et régénéré est un véritable atout qualité.


Tout comme le confort acoustique.



Des “murs” anti-bruit


Depuis 2000, une nouvelle réglementation acoustique (NRA) veille sur vos murs.


En effet, elle introduit des exigences complémentaires aux premières versions datant de 1970 et de 1996, en imposant un isolement minimum de 30 dB(A) contre les bruits extérieurs et une absorption acoustique dans les circulations communes (couloirs, escaliers, hall..). Elle fixe aussi des exigences pour les bruits des équipements intérieurs au logement comme les bouches de VMC, les appareils individuels de chauffage... Plus question pour les promoteurs de monter des murs en “carton”. À noter que les logements construits à proximité des voies routières ou ferroviaires bruyantes bénéficient eux d'un isolement acoustique renforcé. Pour un gage de qualité supplémentaire, visez un logement ayant obtenu l'intitulé Qualitel confort acoustique. Seuls les logements présentant des caractéristiques d'isolation phonique supérieures aux minima réglementaires, notamment dans le domaine des bruits de chocs et d'équipements collectifs, peuvent décrocher ce titre. Tendez donc l'oreille.



La chasse au gaspi énergétique


Le Grenelle de l'environnement a été on ne peut plus clair sur le sujet : d'ici 2020, tous les logements neufs devront être des bâtiments à énergie positive. Pour y parvenir, les promoteurs disposent de trois leviers : l'installation d'équipements domestiques moins gourmands en énergie, la production d'énergie par les bâtiments et la construction de bâtiments basse consommation. Les fameux BBC. L'objectif est atteindre une consommation de 50kWh/m2/an par logement d'ici fin 2012. Pour cela, les promoteurs doivent doubler l'isolation (toit, sol, murs) de nouveaux logements mais aussi choisir des fenêtres plus performantes. Et veiller à l'orientation des bâtiments résidentiels. Dans ces logements labellisés BBC Effinergie, les systèmes de chauffage, de ventilation et d'eau chaude sanitaire sont également optimisés afin de limiter les déperditions d'énergie. En termes de chauffage, les promoteurs proposent de plus en plus de systèmes de pompes à chaleur et des chaudières à condensation. Côté prix, le coût moyen d'un BBC neuf se situerait aujourd'hui autour de 1 450 euros HT/m2 soit environ 15 % de plus que le coût moyen de la construction. Actuellement il y a 18 660 demandes de certifications BBC en logements collectifs et 2 537 en maisons individuels. Les prémices donc. Toutefois, gageons que la multiplication des BBC va entraîner une industrialisation duc concept et donc une baisse des prix. Un atout qualité avec un bon rapport qualité prix.



Y a pas le feu !


La protection contre le risque incendie est un autre atout indéniable des logements neufs. Désormais, les matériaux utilisés dans les constructions sont plus résistants aux flammes et dégagent moins de fumées toxiques. Tant que l'installation de détecteurs de fumée n'est pas obligatoire dans les logements lors de leur construction, les promoteurs mettent tout en oeuvre pour freiner la progression d'un éventuel incendie.


Leur objectif : circonscrire le feu dans un local dédié et étanche. Et permettre aux habitants d'évacuer les lieux . Ainsi, dans les habitations collectives de plus de huit mètres de haut, les escaliers doivent être correctement encloisonnés. La hauteur du plancher du dernier appartement d'un immeuble doit être accessible avec la grande échelle despompiers. Dans les caves, la distance maximale pour atteindre la sortie est de 20 mètres. D'ici 2012, tous les logements devront être équipés de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF). Le coût de l'installation en revient à l'occupant du logement (propriétaire ou locataires selon le cas). Une directive européenne stipule que les DAAF doivent afficher le marquage CE attestant leur conformité aux exigences de l'annexe ZA de la EN 14604. Cette obligation d'équipement ne concerne pas les parties communes mais seulement l'intérieur des logements. Dans un appartement, il paraît judicieux d'installer le détecteur dans le couloir ou la pièce qui donne accès aux chambres afin d'entendre l'alarme sonore (même la nuit). Dans les pays où l'installation de ces DAAF est obligatoire depuis longtemps, le nombre de morts dans les incendies d'habitation a diminué de moitié.



Sécurité anti-intrusion


En France, un vol a lieu toutes les trois minutes. Les promoteurs s'adaptent à cette réalité, dès le sas d'entrée, avec code d'accès, clé électronique, interphones et, de plus en plus souvent, des visiophones. L'accès intérieur au parking est également de plus en sécurisé. Il faut en général une clé spécifique pour y accéder. Enfin, même s'il n'existe aucune obligation réglementaire en matière de sécurité anti-intrusion, les promoteurs veillent au grain. Et notamment dès la porte d'entrée de votre logement, l'accès préféré des cambrioleurs. Pour éviter que la porte ne cède en quelques secondes, les promoteurs installent désormais des serrures multipoints (trois et cinq fermetures) et des systèmes anti dégondages (pas de prise pour un levier). Pour être sûr d'avoir un matériel de qualité, préférez les produits vérifiés par le centre national de prévention et de protection (CNPP). La certification A2P permet de repérer les matériels offrant les meilleures capacités de résistance aux tentatives d'intrusion. Plus de 500 produits ont obtenu à ce jour le sceau A2P.


Un nombre d'étoiles est attribué en fonction du temps de résistance moyen de la serrure lors des tests : de 5 à 15 minutes (1 à 3 étoiles).



Services