Le bel élan de l’immobilier dans le Rhône

La chambre de la Fnaim du Rhône vient de présenter son analyse du marché régional. Et les nouvelles sont plutôt bonnes.

Le bel élan de l’immobilier dans le Rhône
Le bel élan de l’immobilier dans le Rhône

Après une année 2013, jugée « particulièrement difficile », le marché des ventes est reparti à la hausse selon la Fnaim du Rhône. Pour Jean Chavot, président de la chambre des agents immobiliers, cette hausse est durable, car « les conditions sont réunies pour que nous gardions ce cap en 2015. Les professionnels ont su s’adapter aux nouvelles règles imposées par la loi ALUR et ils récoltent les fruits de cette flexibilité dont ils ont fait preuve ». Quels sont ces résultats ? Le volume des ventes a progressé de 3,1 % en 2014 dans le Rhône, avec 18 135 logements, soit 25 % des ventes de l’ensemble de la région. C’est une croissance très supérieure à ce qui a pu être constaté sur le reste du territoire français. « Cette dynamique, ajoute Jean Chavot, a été impulsée non seulement par les acquéreurs utilisateurs, mais aussi par les investisseurs qui, dès l’été, ont répondu favorablement à la conjonction de deux facteurs favorables : la baisse des prix et des taux d’intérêt. » Et il est vrai que les prix ont été particulièrement sages dans le département avec une moyenne de 2 866 /m2 pour les appartements, en baisse de 3,1 %, et de 2 575 /m2, en hausse raisonnable de 1,1 % sur un an. C’est à Lyon que la situation est particulièrement intéressante : en effet, le prix moyen des appartements vendus à décembre 2014 s’est situé à 3 303 /m2, soit une baisse de 1,7 % en un an, avec cependant des disparités selon les arrondissements : - 6,1 % dans le 5e, - 6,8 % dans le 7e mais + 6,4 % dans le 4e. Le mouvement de baisse se confirme même à Villeurbanne, avec un retrait de 1,1 % sur un an. Au cours des trois dernières années, la baisse conjuguée des prix des appartements à Lyon et des taux d’emprunt permet, selon la Fnaim, de s’offrir 6 m2 supplémentaires. Quant aux loyers, leur progression (+ 1,1 % dans le Rhône, mais + 3,3 % à Lyon) rend évidemment encore plus intéressant l’investissement. Stabilité du marché, augmentation raisonnable des prix et des loyers dans la durée… Tout semble en place pour que l’élan se confirme en 2015.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur