Lancement haut de gamme au Plessis-Robinson

C’est à la limite de Sceaux, dans un environnement très paysager, que Franco-Suisse lance une opération de prestige : la Villa Eliana.

Lancement haut de gamme au Plessis-Robinson
Lancement haut de gamme au Plessis-Robinson

Commune de 28 000 habitants du sud des Hauts-de-Seine, Le Plessis-Robinson a inauguré en 2008 son nouveau coeur de ville, réinterprété dans une architecture classique avec une grande place, des jardins et un parc. La cité-jardin, datant des années cinquante, a été prolongée de façon spectaculaire, lauréate de plusieurs prix d’urbanisme et d’architecture. Le tiers de la ville est couvert d’espaces verts et naturels : parcs, étangs, rivière créée de toutes pièces alimentée par les eaux de pluie… Sensible à la protection de la nature, Le Plessis-Robinson s’est engagé dans le développement durable dès les années quatre-vingt-dix. Le chauffage par géothermie vient d’être installé dans 3 500 logements dans la logique de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre. C’est dans un quartier résidentiel de cette ville, très concernée par l’environnement, que le promoteur Franco-Suisse lance une nouvelle opération. La Villa Eliana réunit 50 appartements haut de gamme en un seul bâtiment, à l’angle des avenues de la Résistance et Raymond-Croland. Selon les modes de construction chers à Franco-Suisse, l’architecture est classique, inspirée des formes haussmanniennes et travaillée avec des matériaux nobles et élégants : pierre de taille porteuse de Noyant en façade, ferronneries à l’ancienne pour les balcons, ardoise sur les murs du dernier étage, zinc sur la toiture, etc. Au dernier étage, les appartements présentent pour la plupart une double exposition et une grande terrasse « plein ciel ». La démarche de labellisation BBC-Effinergie est en cours, fixant la consommation maximale en Îlede- France à 65 kWh/m2/an. La commercialisation vient d’être lancée, en moyenne, à 5 800 €/m2, hors parking.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur