La vie au vert en Seine-et-Marne

Dans ce département aux multiples facettes, appartements et maisons se développent fortement. Et les acquéreurs sont au rendez-vous.

La vie au vert en Seine-et-Marne
La vie au vert en Seine-et-Marne

Avec ses petits airs de province dans la région parisienne, le 77 comptabilise encore, malgré son urbanisation, quelque 60 % de terres agricoles. Sans parler de ses forêts. L’espace n’y manque donc pas pour construire, et les promoteurs ne s’en privent pas. C’est d’ailleurs le département le plus vendeur d’Ile-de-France, puisque ses transactions ont presque doublé en un an. Les prix, quant à eux, restent accessibles. Le mètre carré s’y établit à 3 762 € en moyenne, en légère hausse sur un an (1,9 %). Au rang des communes qui disposent d’une offre significative, il faut citer Meaux, Melun, Brie-Comte-Robert, Chelles, Pomponne… et, bien sûr, tous les villages regroupés au sein de Marne La Vallée (lire encadré).


Pour vous donner une idée des prix, sachez que vous pouvez dénicher, à Meaux, des 2-pièces de 34 m2 à 125 000 € et que si vous cherchez à investir en Pinel, un studio de 27 m2 à 115 000 € rapporte plus de 4 %. A Melun, BPD Marignan affiche ses studios à 111 800 €, ses 2-pièces, à 151 200 € et ses 3-pièces, à 199 000 €. Certains programmes sont proposés également en TVA à taux réduit. C’est le cas de celui d’Icade, qui affiche notamment des 3-pièces de 57 m2 à 208 000 €, ou d’Eiffage qui propose des 2-pièces de 41 m2 à 140 000 € et des 4-pièces de 84 m2 à 215 000 €. À Chelles, tablez plutôt sur 171 000 € pour 42 m2 (BNP Paribas Immobilier). Si vous louez un tel logement, vous pourrez en obtenir 4,2 % de rendement. Si vous visez la maison (un quart de l’offre), explorez des communes comme Ferrières-en-Brie ou Dammartin-en-Goële. Cette dernière propose des 4 et 5 pièces entre 245 000 et 278 000 €.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur