La baisse des prix s’accélère en Île-de-France

La dernière note de conjoncture des notaires franciliens démontre le manque de sou! e de l’ancien et un recul durable des valeurs.

La baisse des prix s’accélère en Île-de-France
La baisse des prix s’accélère en Île-de-France

Sur le marché de la seconde main, donc de la revente, les ventes franciliennes n’ont pas fait de merveilles en ce début d’année. Loin s’en faut, le nombre de transactions a reculé de plus de 10 % dans Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines, les lieux par tradition les plus chers et convoités de la région. Les appartements accusent un repli un peu plus prononcé que les maisons, allant jusqu’à - 16 % dans le 92. Quant aux prix de vente, bien qu’ils restent orientés à la baisse, leur recul n’est pas aussi marqué. Ainsi, en un an, les appartements franciliens ont perdu 2,3 % de leur valeur et les maisons 2,4 %. Dans Paris intra-muros, les prix ont davantage fléchi : - 2,8 %. Le mètre carré se négociait en moyenne 7 930 € en janvier. Les avant-contrats signés auprès des notaires anticipaient 7 830 €/m2 ce mois-ci, en mai. La baisse des valeurs parisiennes est significative, mais n’impacte pas les segments du marché avec la même acuité. À l’aune d’une conjoncture économique maussade, les biens les moins chers résistent mieux que les plus onéreux. Fin 2014, la moyenne la plus haute s’élevait effectivement à 10 710 €/m2 (- 6,1 %) contre 6 220 €m2 pour la plus basse (- 2 %). Les très grands appartements de 5-pièces sont particulièrement touchés : - 8,1 % dans le haut de gamme, et - 13,4 % pour les valeurs courantes. Ceci étant, ces grandes superficies ne représentent que 10 % de l’offre sur le marché. En revanche, les petites surfaces (studios et 2-pièces), nettement plus à la portée de tout un chacun, ne voient pas leurs prix baisser. Au contraire, l’augmentation des studios les moins chers atteint + 1,4 % par rapport au troisième trimestre 2012 (6 280 €/m2). Les 2-pièces les moins coûteux se sont vendus à 6 060 €/m2, un seuil proche de 2012, l’année où les prix ont commencé à baisser.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur