L'évolution des prix du marché immobilier au pays basque

Que pensez-vous de l'évolution du marché du logement et quels sont vos principaux projets ?

L'évolution des prix du marché immobilier au pays basque
L'évolution des prix du marché immobilier au pays basque

Jacques Rubio: Outre le marché du Pays basque côtier et de communes comme Saint-Jean-de-Luz, qui représentent des marchés actifs, Bayonne est actuellement la ville la plus dynamique en terme d'urbanisme car elle permet aux opérateurs de travailler dans la durée. La région du Pays basque est très porteuse depuis quatre ans à l'égard d'acheteurs de l'Europe du Nord. A partir de septembre 2007, nous allons lancer un certain nombre d'opérations. A Bayonne, il s'agit de la Résidence Belardi, à 3 700 e/m2 et Résidence Quai des Arènes, 32 appartements à 4 200 e/m2. A Anglet, la résidence Exte Sutar, 41 villas, à 3 800 e/m2, sera livrée au 2e trimestre 2009. A Urrugne, nous proposons 22 appartements avec la résidence Orlegi, 22 appartements et six maisons, à un prix moyen de 4 200 e/m2. Quant à Hendaye, la résidence Aréna totalisera 22 appartements et deux maisons.


Mayalen Etchart-Ladeuix : Malgré l'attentisme que nous avons pu observer récemment, le marché reste soutenu grâce, notamment, à des communes comme Bayonne qui ouvre des zones à l'urbanisation. Cet exemple bien mené permet de limiter la hausse des prix du foncier. Par ailleurs, les contraintes des nouvelles normes techniques nous poussent à demander un soutien des pouvoirs publics afin d'augmenter le pouvoir d'achat des acquéreurs potentiels. Il peut s'agit d'une TVA à taux réduit quand un programme répond à des normes environnementales, l'objectif étant de conserver un marché soutenu. Au niveau des projets, nous avons lancé début juillet, à Hendaye, un programme de 500 logements en plusieurs tranches avec une partie en logement libre, aux alentours de 4 000 e/m2, et une part à prix maîtrisés négociés en concertation avec la commune. Nous avons plusieurs projets sur Bayonne, dont la résidence Bellevue située dans le quartier Beyris. A Ustaritz, nous allons lancé 40 logements fin 2007. A Urt, nous livrerons 26 logements fin 2008. Enfin, nous avons un projet de 30 logements sur la commune d'Ainhoa que nous lancerons l'année prochaine, ainsi que quelques lots à bâtir dans les Landes.


Laurent Blay : Le marché de cette région reste soutenu même s'il a besoin de trouver une certaine maturité et d'équilibre en raison de l'évolution rapide au cours des trois dernières années. Il reste effectivement à pallier quelques difficultés en matière d'infrastructures dans certaines communes. Le BAB avec Bayonne est clairement la locomotive de cette région grâce à une méthodologie pour prendre en compte des aspects de logement durable et de logement pour tous. Nous avons tous connu au cours des derniers mois un petit ralentissement sur les rythmes de ventes, notamment sur les logements intermédiaires, tandis que nous ne rencontrons pas de difficultés particulières sur les logements pour primo-accédants et sur les biens haut de gamme. Nous restons très optimistes car cette région attire de plus en plus. Si nous arrivons les uns et les autres à lui conserver son caractère et à la protéger, il n'y a aucune raison que cette tendance cesse. Parmi nos projets, nous avons des opérations à Anglet, à Saint-Pée-sur-Nivelle, à Urcuit, ainsi qu'un projet d'ampleur à Bayonne pour 2009.


Pierre Mouronvalle : Parce qu'elle affiche la volonté la plus déterminée et dispose d'un réservoir foncier important, Bayonne va rester pour nous bien évidemment prioritaire. Sur Anglet, nous allons lancer une soixantaine de logements d'ici la fin de l'année et nous avons deux opérations en gestation, à Hendaye et - hors Pays basque - à Pau. Nous avons une opération phare dans le centre historique de Bayonne avec la réalisation, sur l'Ilot de la Monnaie et rue du Gouverneur, de 56 logements, d'un hôtel 3*** de 50 chambres ainsi que d'environ 1 500 m2 de surfaces commerciales, dont la commercialisera interviendra début 2008. Quant au marché, nous nous dirigeons vers un ralentissement du nombre des réservations en raison d'une offre aujourd'hui importante avec une clientèle stable, notamment sur le segment des logements investisseurs.


Marc Ancely : Le marché du Pays basque est porteur et continuera à l'être. Le groupe Sagec a toujours eu la volonté de réaliser des projets adaptés aux attentes d'une clientèle locale, même si cette exigence est aujourd'hui de plus en plus complexe à atteindre en raison des coûts du foncier. Parmi nos projets, je voudrais signaler une opération dont la commercialisation débute à Dax, 30 logements avec jardinets privatifs, où les 4-pièces sont commercialisés à partir de 176 000 e. Nous sommes également présents à Bayonne avec une opération de 40 logements lancée cet été. D'autres projets sont à venir au cours des prochains mois.


Véronique Vinour-Becarren : Le groupe Belin est en pleine phase de développement sur le Pays basque. A Anglet et Bayonne, nous avons deux opérations en cours de commercialisation. En cette rentrée, nous lançons la commercialisation d'une opération très haut de gamme de 14 logements à Bidart. A Bayonne, nous nous adressons à une clientèle locale très intéressée, sur une opération de 36 logements à moins de 3 000 e/m2, pour une livraison au cours du 2e semestre 2009. Nous sommes surtout implantés sur le marché du secteur BAB. Je reste vigilante sans être inquiète : il suffit de sortir des produits adaptés à des prix adaptés. Sans faire de pari démesuré, avec la mise en place de contraintes cohérentes et raisonnables au niveau constructif ou architectural ainsi qu'avec une hausse limitée de taux d'emprunt et aidés par le nouveau "package fiscal", les primo-accédants seront toujours présents. Laurent Vidal : De par sa structure géographique et son attrait, le marché reste dynamique, ce qui ne nous empêche pas d'être vigilants sur le niveau de prix des logements. Il est difficile de proposer des logements aux actifs locaux et il devient impératif de trouver des solutions, en concertation avec les propriétaires fonciers et les collectivités. Depuis le 1er juillet, tous nos projets reçoivent la certification Habitat & Environnement de Cerqual, une démarche qui prend en compte la préservation de l'environnement tout au long du cycle de vie du logement : matériaux, gestion de l'eau, propreté du chantier… Notre offre est variée puisque nous comptons 12 programmes en cours de commercialisation à Anglet, Dax, Mont-de-Marsan, Bayonne, Cambo-les-Bains… Nous devrions en lancer six ou sept autres dans les dix prochains mois, notamment à Anglet, Bayonne, mais aussi à Ustaritz, Souston et à plus long terme, Hendaye, Saint-André-de-Seignanx et Capbreton.





Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur