L’AVIS DE PHILIPPE COUSTY, Directeur régional de Bouygues Immobilier

Philippe Cousty : "L'activité se développe dans les communes périphériques d'Angers. Récemment l'offre s'est beaucoup élargie grâce aux nombreuses Zac en cours. Certes, les rythmes de commercialisation sont moins rapides qu'avant et les prix n'augmentent plus. Nous sommes sur les mêmes valeurs qu'il y a deux ans, soit 2 800 e/m2 moyen en centre-ville. Dans l'hyper centre, les prix peuvent atteindre 3 600 e/m2 pour des immeubles de standing puis dans le centre ville entre 2 600 et 2 800 e/m2. En périphérie, les Ponts de Cé, Avrillé, Bouchemaine…les prix se situent entre 2 500 et 2 550 e/m2. Des prix raisonnables, mais trop élevés pour une grande partie des Angevins dont le niveau de revenu est limité. Sur nos programmes, nous ne rencontrons que 30 à 40 % d'accédants à la propriété, les autres acquéreurs sont des investisseurs. Le marché offre toutefois de bonnes perspectives. Nous devons nous attacher à diversifier notre offre, de façon à toucher les primo accédants, par exemple avec des programmes financés en PLS ou bénéficiant d'une TVA à 5,5 %. C'est dans ce cadre que nous venons de lancer la commercialisation du programme, Le Belvédère à Angers, avec un prix moyen de 2 200 e le m2."

L’AVIS DE PHILIPPE COUSTY, Directeur régional de Bouygues Immobilier
L’AVIS DE PHILIPPE COUSTY, Directeur régional de Bouygues Immobilier

Philippe Cousty : "L'activité se développe dans les communes périphériques d'Angers. Récemment l'offre s'est beaucoup élargie grâce aux nombreuses Zac en cours. Certes, les rythmes de commercialisation sont moins rapides qu'avant et les prix n'augmentent plus. Nous sommes sur les mêmes valeurs qu'il y a deux ans, soit 2 800 e/m2 moyen en centre-ville. Dans l'hyper centre, les prix peuvent atteindre 3 600 e/m2 pour des immeubles de standing puis dans le centre ville entre 2 600 et 2 800 e/m2. En périphérie, les Ponts de Cé, Avrillé, Bouchemaine…les prix se situent entre 2 500 et 2 550 e/m2. Des prix raisonnables, mais trop élevés pour une grande partie des Angevins dont le niveau de revenu est limité. Sur nos programmes, nous ne rencontrons que 30 à 40 % d'accédants à la propriété, les autres acquéreurs sont des investisseurs. Le marché offre toutefois de bonnes perspectives. Nous devons nous attacher à diversifier notre offre, de façon à toucher les primo accédants, par exemple avec des programmes financés en PLS ou bénéficiant d'une TVA à 5,5 %. C'est dans ce cadre que nous venons de lancer la commercialisation du programme, Le Belvédère à Angers, avec un prix moyen de 2 200 e le m2."


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur