L’AVIS DE ALAIN BÉNICHOU Directeur commercial de Windsor

Indicateur Bertrand : Les programmes de maisons sont-ils plus difficiles à monter que les autres ?

L’AVIS DE ALAIN BÉNICHOU Directeur commercial de Windsor
L’AVIS DE ALAIN BÉNICHOU Directeur commercial de Windsor

Alain Bénichou : Trouver du foncier est toujours compliqué, surtout en Ile-de-France, où nous travaillons exclusivement, mais c'est aussi la base de notre métier. Il y a quelques décennies, lorsque nous avons créé Windsor, nous avons pu monter des projets d'envergure, comme celui du Golf de Saint-Germain, où nous disposions de plus de 70 hectares. Aujourd'hui, de tels projets sont inenvisageables. Mais ponctuellement, nous pouvons encore trouver de beaux terrains, comme celui des Essarts-le-Roi, où nous avons un projet de 48 maisons. D'une manière générale, les opportunités de développement coïncident avec les secteurs où nous avons fait nos preuves : dans les Yvelines par exemple, après la grosse opération d'une centaine de logements que nous avons réalisée à Poissy, nous en avons eu d'autres ensuite dans des communes voisines. Cette notoriété locale permet ensuite de trouver du foncier plus facilement.


I. B. : Comment sélectionnez-vous les typologies de vos maisons ?


A. B. : La demande de logement en général, et de maisons en particulier, reste forte en Ile-de- France. Lorsque le rapport qualité/prix est bon, les programmes fonctionnent. Quelle que soit la catégorie de maison que nous construisons, notre maître mot reste cette exigence de qualité. Lorsque le terrain permet soit la réalisation d'un petit collectif, soit des maisons de ville, nous optons pour les maisons car au prix d'un appartement avec terrasse ou rez-de-jardin, nous parvenons alors à offrir aux acquéreurs une maison avec un grand sous-sol, un double garage, une buanderie et une cave. C'est un produit intermédiaire entre la maison individuelle et l'appartement, accessible aux primo-accédants. Quant à la taille des maisons et au type, maison jumelée, de ville ou individuelle, cela dépend avant tout du terrain disponible, mais aussi des exigences des pouvoirs publics.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur