Jouez des déficits !

Si vous préférez investir dans l’ancien, choisissez un logement nécessitant
de gros travaux et créez un déficit foncier.

Jouez des déficits !
Jouez des déficits !

Pour profiter à plein de ce mécanisme, mieux vaut déjà être fortement imposé et avoir besoin de gommer des revenus fonciers. Si vous désirez réaliser un investissement locatif rentable, acheter dans l’ancien et y réaliser de gros travaux s’avère une solution avantageuse. Vous devez cependant vous placer sous le régime réel des revenus fonciers (et non pas sous le régime micro-foncier puisque vous ne pouvez déduire aucune charge). Pour créer un déficit foncier, vous devez avoir plus de dépenses que de recettes, ce qui s’obtient assez facilement avec de gros travaux. Par exemple, si vos revenus locatifs s’élèvent à 10 000 € sur l’année 2015 et que le montant de vos dépenses atteint 25 000 €, votre déficit se montera à 15 000 €. À partir du moment où ce déficit existe et dès lors qu’il résulte de charges autres que les intérêts d’emprunt – la part de déficit générée par les intérêts ne pouvant, en effet, venir en déduction que des revenus fonciers des 10 années suivantes – il s’impute sur votre revenu global, dans la limite de 10 700 € par an. L’excédent éventuel pouvant être reporté sur les revenus globaux des six années suivantes.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur