Jean Nouvel donne un coup de vert à Nice

DIAPORAMAS. L’architecte de renom présente deux nouvelles tours résidentielles vertes. Des bâtiments inspirés d’une ancienne réalisation chypriote. Découverte.

Jean Nouvel donne un coup de vert à Nice
Jean Nouvel donne un coup de vert à Nice

C’est la future star de l’écoquartier Nice Méridia. Un programme immobilier écologique, composé de deux bâtiments conçus par Jean Nouvel, nommé la Pléiade et livré au dernier trimestre 2017. 125 logements répartis dans deux tours de 50 mètres chacune, l’une regroupant des habitations à loyers modérés (HLM), l’autres des appartements en accession à prix maîtrisés (inférieurs à 4 000 €/m²), une spécialité du promoteur en charge, Idéom.

On retrouve à nouveau le goût pour les façades végétalisées de l’architecte, avec ces plantes  et ces loggias vertes, véritable prolongement du salon. Une manière, selon Jean Nouvel, de pousser les murs sans ajouter une pièce supplémentaire à l’habitat. "Les logements en accession sont desservis par un système de coursives extérieures. Elles permettent une promenade aérienne le long d’un jardin vertical et offrent des vues multiples sur la vallée du Var", précise le cabinet d’architecture.





Une pinède sera plantée entre les deux immeubles. Ce jardin, inspiré des vallons obscurs, propres à la région niçoise, se composera de biotopes typiques des collines bordant le Var. L’ensemble atypique, n’est cependant pas sans en rappeler un autre, plus à l’est de l’Europe.


Le précédent chypriote


Cette fois, c’est du côté de Nicosie, à Chypre, que l’on retrouve l’artiste. Jean Nouvel y a livré, depuis moins d’un an, une tour résidentielle de 67 mètres composées d’appartements, de bureaux et de boutiques. Elle éclate dans le paysage chypriote, proposant une verticalité imposante à un espace résolument horizontal, dans l’ancienne partie médiévale de la ville. Là encore, le plus surprenant dans l’édifice est cette grande façade sud, sorte de paysage dans la tour. "Cet environnement exceptionnel fonctionne comme un brise-soleil. Les plantes permettent de protéger naturellement les appartements et les bureaux du soleil durant l'été et laissent passer le maximum de lumière en hiver", indique-t-on au sein de l’atelier Jean Nouvel.

Un mur "vivant", sur lequel les plantes grimpantes évoluent au fil des saisons. Au pied du bâtiment, des oliviers vieux de 400 ans renforcent l’idée d’osmose avec la nature de la tour blanche. "Au deux étages les plus élevés de la tour, un duplex est structuré autour d'une cour centrale inspirée par l'architecture traditionnelle chypriote", précise le cabinet d’architecture.





Selon l’entourage de l’architecte, le bâtiment de Nicosie aurait inspiré les tours  niçoises. La construction chypriote, tout comme les deux bâtiments français, visent tous deux à intégrer le paysage naturel, un certain exotisme méditerranéen, à l’architecture. Pari réussi.


Crédit photo : EPA Eco-Vallée ; Architecte de conception: Ateliers Jean Nouvel; architectes locaux: Takis Sophocleous Architects. Photos Yiorgis Yerolymbos, courtesy of Nice Day Developments ;

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur