Jacqueline Osty

Comprendre avant de transformer

Jacqueline Osty
Jacqueline Osty

Jacqueline Osty est l'auteur du parc de Clichy-Batignolles. Rencontre avec une observatrice du quotidien.



Ce fut un bon maître d'ouvrage. Il savait prendre des décisions au bon moment et s'impliquait fortement dans le développement urbain.” Tel est le souvenir que la paysagiste Jacqueline Osty garde de Gilles de Robien, alors maire d'Amiens, lequel lui a donné l'occasion de réaliser son oeuvre la plus marquante dans les années 1990, le parc Saint-Pierre. “Un projet qui demeure une référence dans mon parcours, reconnaît-t-elle. Je l'ai conçu comme un mariage entre la nature et la ville.” Un lieu où le fleuve, la Somme, est mis en valeur, et d'où l'on aperçoit la cathédrale et la tour Perret, joyaux d'Amiens. Ayant étudié l'architecture avant de se consacrer au paysage, Jacqueline Osty adopte une approche contextuelle comparable à celle de l'urbaniste, en relation avec l'existant du site, comme son histoire ou sa géographie.


“Il faut comprendre le lieu avant de le transformer, remarque, un brin pédagogue, cette enseignante de l'École de Blois, et tenir compte des habitudes des riverains.” Clichy-Batignolles, l'un des grands projets de la paysagiste, comporte un espace pour que les adolescents jouent au ballon, comme auparavant le long du mur de l'église voisine. Dans ce parc multiusages, les jeunes font du skate, les visiteurs admirent en flânant les végétaux ou se dorent au soleil près du bassin. Une grande famille de hérissons est même venue nicher… Jacqueline Osty a aussi réalisé les terre-pleins entre la Bastille et le canal Saint-Martin, la promenade Arthur-Rimbaud de Paris-Rive-Gauche ainsi que l'oasis du film Dream One. Actuellement, elle travaille pour le zoo de Vincennes et sur un grand projet, près du nouveau pont Flaubert de Rouen. Un regret : elle n'a pas pu ajouter de touche verte à ses locaux, installés au cinquième étage d'un immeuble du 11e arrondissement de Paris. Pas de plantes non plus dans son appartement, excepté dans la cour, où elle a créé avec des plantes en pot un véritable jardin. Un point commun tout de même entre l'atelier Osty et ses oeuvres : l'équipe pousse. Il y a peu de temps, elle comptait 12 collaborateurs. Et maintenant, 18.



REPÈRES


1954 : Naissance à Casablanca, Maroc


1982 : Obtient le diplôme de paysagiste DPLG de l'École nationale supérieure du paysage de Versailles


1985 : Création de l'agence Jacqueline Osty


1990-1994 : Réalise le parc contemporain Saint-Pierre, à Amiens (19 hectares)


Depuis 2005 : Professeur titulaire de l'École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois


2005 : Lauréate du Prix du Paysage, attribué conjointement à la ville d'Amiens pour le parc Saint-Pierre (ce prix récompense une réalisation achevée depuis au moins trois ans)


2007 : Inauguration du parc Martin-Luther-King de Clichy- Batignolles qu'elle a conçu avec l'architecte-urbaniste François Grether (4 hectares)

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur