Grande maison : le luxe de l'espace

L'espace est le principal argument mis en avant par les acquéreurs qui plébiscitent la maison individuelle. Rareté du foncier oblige, l'offre en grandes maisons est difficile à satisfaire aux quatre coins de l'hexagone. Tour des régions…

Grande maison : le luxe de l'espace
Grande maison : le luxe de l'espace

Le marché de la maison individuelle reflète toutes les contradictions du neuf : une forte demande contredite par la cherté du foncier, qui entraîne la rareté de l'offre et des prix élevés. Cette réalité pousse les promoteurs à proposer des programmes de maisons aux surfaces limitées, de façon à contenir les prix. Difficile aujourd'hui de trouver des maisons dépassant les 200 m2, y compris hors d'Ile-de-France, où la maison neuve, quelle que soit sa taille, est devenue un privilège. Dans ce contexte, l'espace est véritablement un luxe et les grandes maisons autant de perles rares. Produits haut de gamme, elles bénéficient le plus souvent d'environnements privilégiés, à proximité des greens des golfs par exemple, et proposent des prestations à la hauteur de leur situation.


Pénurie en Ile-de-France


En région parisienne, la maison ne cesse de perdre du terrain. En juillet dernier, les Chambres des Notaires de Paris, de Seine-Saint- Denis et du Val-de-Marne remarquaient une baisse significative du volume des ventes de maisons neuves sur l'ensemble de la région : au 1er trimestre 2006, le recul des ventes atteignait 29,9 % en petite couronne et 14,4 % en grande couronne !


Cap sur la grande Couronne


La maison neuve constitue donc un marché plus qu'étroit en région parisienne. Dans cette atonie générale, c'est la Seine-et-Marne qui se distingue, seul département à afficher un chiffre positif, avec un petit + 1,30 %. C'est là que se concentrent les programmes, dont quelques-uns proposent de grandes maisons. Plusieurs nouvelles réalisations construites actuellement autour du golf de Val d'Europe, dans la commune de Bailly- Romainvilliers, conjuguent les privilèges de maisons aux belles surfaces à ceux des greens. Celles que CFH réalise par exemple dans son programme Les Villas du Fairway sont implantées à proximité immédiate du golf. L'espace extérieur se prolonge à l'intérieur, avec des séjours "cathédrale", des mezzanines, qui donnent de l'ampleur à ces surfaces pouvant aller jusqu'à 186 m2 pour 573 000 €. Dans le même esprit, les jardins peuvent aller jusqu'à 1 240 m2. Toujours en lisière du golf, Icade Capri commercialise Ici et Maintenant, dont les 20 villas vont du 5 au 8-pièces, pour des surfaces allant de 175 à 222 m2. Cachet de l'ancien et confort du neuf distinguent ce domaine aux allures de château. Les plus modestes de ces vastes maisons, des 5-pièces de 175 m2 s'affichent à 573 700 € et les plus grandes, 8-pièces sur 222 m2, montent à 791 300 €. Autre "quartier maisons" de Val d'Europe, le Val de France. Ici, c'est l'architecture d'inspiration briarde qui a été privilégiée. L'esprit corps de ferme rime également avec espace dans les Briardines, une nouvelle réalisation Domaines de Charme, ou encore les maisons réalisées par European Homes. Dans la même Zac, Nexity Domaines et Nexity Féréal signent deux nouveaux programmes qui abriteront de belles maisons individuelles. Dans ce quartier, dont l'aménagement commence, de grandes maisons contemporaines sont en projet au sud du bois, qui devraient offrir un environnement très nature et de très grands volumes. Toujours dans l'agglomération de Marne-la- Vallée, Bussy Saint-Georges est l'autre grande ville "bâtisseuse". Deux programmes y proposent actuellement des maisons de plus de 150 m2. Charmensay, signé Bouwfonds Marignan Immobilier, abrite des 6-pièces qui vont de 154 à 188 m2 pour des prix démarrant à 428 000 € et allant jusqu'à 568 000 €. Quant au programme les Matins de Saint-Georges de Bouygues Immobilier, il recèle quelques maisons de 6-pièces dépassant les 160 m2 pour 495 000 €. Le promoteur a soigné l'esprit nature de sa résidence, dont 40 % sont constitués d'espaces verts. Hors du pays de Mickey, le département offre d'autres opportunités de voir la vie en grand. A Cesson par exemple, dans le sud de la Seine-et-Marne, des maisons de 173 m2 sont disponibles pour 409 500 € dans le programme Villa Verde de CFH et d'autres, de 6-pièces sur 155 m2, sont commercialisées à partir de 411 000 € par Bouwfonds Marignan Immobilier dans son domaine Le Clos des Jades.


Les nouveautés dans les Yvelines


Nichées dans le département le plus chic et le plus cher de grande couronne, des communes résidentielles et verdoyantes offrent un cadre de vie privilégié dans la région. Quelques rares programmes présentent de grandes maisons. Certaines d'entre elles se trouvent dans le secteur coté de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Dans la ville même, Kaufman & Broad projette un nouveau programme de 18 maisons d'exception, dont les surfaces habitables iront de 152 à 170 m2. Non loin de la forêt, mais à Chambourcy cette fois, les 6-pièces du domaine Les Maisons du Chemin Vert, signé Sepimo, affichent 150 m2. Un peu plus à l'ouest, dans la cité résidentielle d'Orgeval, le Domaine Windsor regroupe 9 demeures haut de gamme dont les surfaces vont de 180 à 220 m2 : réception de 47 m2, suite parentale avec salle de bains privée figurent parmi les prestations de ces maisons, dont les prix démarrent à 554 000 €. Tout comme en Seine-et-Marne, les grandes maisons haut de gamme profitent de la proximité des greens : à Saint-Nom-la-Bretèche, Le Parc de Galie, signé conjointement par Kaufman & Broad et Vinci Promotion, propose des maisons de 6-pièces de 141 à 164 m2, dont les prix démarrent à 648 000 € pour culminer à 780 000 €. On peut également dénicher quelques grandes maisons dans le secteur de l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Aux Essarts-le-Roi par exemple, non loin de la forêt de Rambouillet, le Domaine de Windsor abrite des 7-pièces familiaux de plus de 200 m2, dont les prix démarrent à 625 000 €.


Dans les autres départements


L'Essonne et le Val d'Oise, les deux autres départements de grande couronne, connaissent une pénurie encore plus flagrante de programmes de maisons en domaine. Les ventes du 1er trimestre 2006 y ont marqué des reculs importants, avec une baisse de plus de 32 % pour l'Essonne et de 25 % pour le Val d'Oise. Les programmes offrant de grandes surfaces y sont vraiment rares et partent vite. Dans le nord de la région, mieux vaut franchir la frontière régionale et aller prospecter dans l'Oise voisin. La ville de Méru offre par exemple un programme Kaufman & Broad dont les plus grands 6-pièces s'épanouissent sur 172 m2, pour des prix tournant autour de 426 000 €.


Offre ciblée en région


La province n'est pas beaucoup mieux lotie que la région parisienne en ce qui concerne les programmes de maisons en domaine. Sans parler de l'exemple extrême de la Côte d'Azur, caractérisée par un déficit foncier comparable à celui de l'Ile-de-France, toutes les grandes métropoles régionales souffrent du même problème, de manière plus ou moins prononcée. Un petit tour dans l'agglomération lyonnaise suffit à s'en apercevoir : pour trouver des maisons en domaine, mieux vaut aller vers l'Ain voisin, où l'on trouve par exemple des villas de 160 m2 environ dans un programme de Franco-Suisse. La périphérie lyonnaise manque quant à elle dramatiquement d'offre en neuf groupé, à l'exception d'un domaine signé Fornas dans la commune de Charly, où les 6-pièces offrent de belles surfaces de 139 à 170 m2, dont les prix démarrent à 434 000 €. Dans certains secteurs, comme l'ensemble du littoral, la concurrence des acheteurs étrangers, qui fait grimper les prix des maisons anciennes comme neuves, et par voie de conséquence ceux du foncier, entraîne les prix dans une spirale à la hausse. Pour trouver la maison de ses rêves, il est plus facile en région de s'adresser à un constructeur de maisons individuelles, les terrains à bâtir y étant plus abondants. En ce qui concerne l'offre des promoteurs en individuel groupé, on trouve beaucoup de programmes où les maisons tournent autour de 100 m2, quand ce n'est pas beaucoup moins, entre 50 et 90 m2 par exemple, pour les maisons conçues pour le marché de la résidence secondaire et situées dans des secteurs où le terrain vaut de l'or, en bord de mer par exemple.


Grand Ouest et Nord


De la Normandie à la côte atlantique, les programmes neufs sont rares et les maisons dépassant les 150 m2 encore plus. L'exception qui confirme la règle se trouve en Bretagne, où l'Agence de Bretagne commercialise les Résidences Terre Marine, dans le Finistère, à deux pas de l'océan. Des maisons de 7-pièces sur 230 m2 s'y affichent à 731 000 €. Il faut ensuite redescendre sous la barre des 150 m2, comme dans la périphérie d'Auray, dans le Morbihan, où Rivoli Développement propose quelques 6-pièces de 130 m2, ou encore à Saint-Avé, à proximité de Vannes, à 142 m2 pour les maisons de 5-pièces signées Kaufman & Broad. Autour des métropoles régionales, comme Rennes ou Nantes, les programmes de maisons sont inexistants ou beaucoup plus modestes : à Pornichet par exemple, le plus grand 5-pièces du programme d'Eiffage Immobilier affiche 110 m2 pour 421 500 €. Dans ce contexte, Angers se distingue, avec un programme signé Bouwfonds Marignan Immobilier situé dans la Zac Molière, où les 6-pièces atteignent 130 m2 pour des prix variant de 276 300 à 284 600 €. Le même promoteur en propose d'autres à Avrillé, la proche périphérie, où le plus grand 6-pièces atteint les 140 m2 pour 312 000 €. En Charente-Maritime et en Vendée, les maisons restent sous la barre des 100 m2, ce qui permet de contenir les prix dans une région où le foncier grimpe au sommet. Sur l'Ile d'Oléron, Id Atlantique propose tout de même quelques grands 5-pièces de 145 m2 qui s'affichent à 374 872 €. Même situation dans le Nord : sur le littoral, les maisons à vocation de résidence secondaire sont petites, dépassant rarement les 100 m2. Reste qu'aux abords immédiats de Lille, un programme situé à Cysoing, signé Bouwfonds Marignan Immobilier, propose des maisons de 150 à 174 m2 entre 445 000 et 595 000 €. Dans l'Aisne, à Fayet, c'est le constructeur Geoxia qui a conçu un domaine de 41 maisons de village dont les plus grandes dépassent les 140 m2, avec pour certaines, des séjours de plus de 36 m2, pour des prix s'établissant de 282 699 à 288 498 €.


Le Centre


Devenues "grande banlieue" parisienne par la grâce du TGV qui les met à une heure de la capitale, Orléans et Tours sont les deux "grandes" du Centre. Quelques belles surfaces se nichent dans les communes environnant les deux métropoles régionales. Ainsi, à Ballan-Mirré, aux portes de Tours, Bouygues Immobilier propose quelques grands 5-pièces allant de 131 à 142 m2 pour des prix compris entre 248 000 et 249 500 €. Sur la rive droite de la Loire, à Rochecorbon, le programme de Nexity George V voit également la vie en grand, avec quelques maisons de 6-pièces allant jusqu'à 200 m2 pour des prix variant de 315 000 à 395 000 € suivant les surfaces. Du côté d'Orléans, c'est la commune de Chécy, située entre Loire et forêt, à une dizaine de kilomètres de la métropole, qui accueille les 30 maisons du nouveau programme signé Nexity George V : les 6-pièces s'y épanouissent de 134 à 140 m2 habitables, pour des prix variant de 248 000 à 270 000 €.


Le Midi


Du Sud-Ouest à la Côte d'Azur, la maison est une denrée rare, dont les prix sont élevés. Dans le Sud-Ouest les maisons, quand elles existent, se font toutes petites. En cherchant bien, on en trouve quelques-unes en Gironde par exemple, autour de 130 m2 à Bruges, les Villas du Parc Treulon, commercialisées par Ambre Immobilier, s'affichent à 330 000 € pour 6-pièces de 128 m2. Au Bouscat, les maisons de 5-pièces sur 136 m2, proposées par le groupe Sagec, partent à 416 000 €. Sur la Côte d'Azur en revanche, les rares domaines de maisons présentent souvent d'assez grandes surfaces. Ici, le foncier est tellement cher que les programmes de ce type ne sont de toutes façons accessibles qu'à une clientèle aisée et les domaines ciblent donc le haut de gamme, offrant l'espace propre aux réalisations de prestige. Ainsi du domaine Le Bosquet et le Tilleul que Kaufman & Broad signe entre Cannes et Grasses, dans le village d'Auribeau-sur-Siagne. Les 11 maisons provençales de 110 à 153 m2 possèdent toutes patio et piscine individuelle. Les prix démarrent à 750 000 e et culminent à 1 060 000 €. Le même promoteur réitère sur un domaine tout aussi exceptionnel à Nice, avec 10 bastides de charme, sur de grands terrains, dont les surfaces varient de 181 à 195 m2. Et on le retrouve encore à Fayence, dans le Var, avec des maisons un peu plus abordables, dont les prix vont de 637 000 à 687 000 € pour des surfaces variant de 147 à 162 m2. Toujours dans le Var, Cogedim signe un programme de prestige à Grimaud. 17 villas, toutes dotées d'une piscine privée et d'un vaste jardin, offrent des vues panoramiques sur le golfe de Saint-Tropez et des surfaces de 198 à 227 m2. Plus abordable, les Bouches-du-Rhône accueille quelques maisons assez vastes. Du côté d'Aix-en-Provence par exemple, le Hameau de Provence de Bouwfonds Marignan Immobilier abrite quelques 5-pièces de 133 m2 à 388 000 €.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur