En plein essor, la grande couronne tire son épingle du jeu

Dynamisés par les futures lignes 16 et 18 du Grand Paris Express, les projets de logements se multiplient dans les départements de la périphérie de l’Île-de-France. Avec, à la clé, des prix et des rendements plutôt intéressants.

En plein essor, la grande couronne tire son épingle du jeu
En plein essor, la grande couronne tire son épingle du jeu

Au sud de l’Île-de-France, la ligne 18 du Grand Paris Express reliera l’aéroport d’Orly et la gare de Versailles-Chantiers. Longue de 35 kilomètres, elle irriguera principalement les départements de l’Essonne et des Yvelines, mais aussi, à terme, un petit bout des Hauts-de-Seine (Antony). Elle comportera neuf gares, en plus de celle de l’aéroport d’Orly qui sera également le terminus de la ligne 14 prolongée. À Massy-Palaiseau, elle fera le lien avec les RER B et C et à Versailles-Chantiers avec le RER C et les Transiliens.


L'attractivité de la ligne 18


Cette nouvelle ligne 18 est capitale pour le secteur, théâtre de grands projets comme Coeur d’Orly (130 hectares), Antonypôle (écoparc d’activités de 350 000 m2 sur 60 hectares) à Antony, ou encore le campus du plateau de Saclay, dédié à l’enseignement supérieur et à la recherche (196 000 m2). Sur ce secteur sont aussi projetés des programmes d’activités économiques sur 360 000 m2, des logements familiaux (200 000 m2) et étudiants (78 000 m2).


Une offre riche et diversifiée


Pour les investisseurs comme pour les prétendants à l’achat d’une résidence principale, de nombreuses possibilités existent donc. On peut également citer le cas de Palaiseau ; là, même si peu de programmes sont proposés, celui d’Eiffage, dans l’écoquartier Camille- Claudel, affiche des trois-pièces de 64 m2 à 324 000 €. Juste à côté, à Massy, l’offre est plus abondante : avec la résidence Place du Grand Ouest, Cogedim propose des logements allant du studio au cinq-pièces (de 137 000 € à 363 000 €), sachant qu’un deux-pièces de 43 m2 peut rapporter 3 % (hors avantage Pinel). À Saclay, on peut atteindre 3,2 % avec un studio de 33 m2 vendu 185 000 € chez Arcade. Au nord, la ligne 16, si elle s’inscrit surtout en première couronne, offrira des liaisons avec la Seine-et-Marne et notamment Marne-la-Vallée (RER A, E et B).


De belles opportunités


La ligne 17, une fois passée la Seine-Saint-Denis, s’enfoncera dans le Val-d’Oise et la Seine-et- Marne, faisant halte dans quatorze communes. Comme évoqué, elle desservira le triangle de Gonesse et son futur quartier d’affaires sur 103 hectares (1,8 million de m2 à construire), le complexe Europacity (80 hectares), un parc créatif de 70 hectares. Une gare est prévue au parc des expositions de Paris Nord Villepinte et à Aérolians Paris. L’aéroport de Roissy sera également desservi en direct. Conséquence : de belles opportunités se dégagent déjà sur le plan immobilier.


Une rentabilité de 4, 3 %


Dans le triangle de Gonesse, Nexity propose ainsi des appartements familiaux de trois à cinq pièces à prix très doux (de 204 000 à 266 000 €). L’investisseur, lui, peut s’offrir un deux-pièces de 39 m2 à 161 000 €, qui peut rapporter 4,3 % (hors avantage fiscal). L’offre de logement proposée en grande couronne est donc assez large. Selon le Centre d’analyses et de prévisions immobilières (Capem), elle y serait même supérieure à 2 500 unités au troisième trimestre 2015.


 


Chiffres clés :


- 5,2 millions d’habitants
- 1,8 million d’emplois salariés
- 391 000 entreprises
- Prix au m2 en moyenne : 3 780 €

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur