Des mesures pour mobiliser le foncier public

Alors que les chiffres 2014 de la construction restent orientés
à la baisse, l’heure est à la mobilisation du foncier public.

Des mesures pour mobiliser le foncier public
Des mesures pour mobiliser le foncier public

Sur les 11 terrains de l’État cédés en 2014 pour construire des logements, 8 ont bénéficié de taux de décote supérieurs à 50 %. En 2015, le ministère du Logement compte bien actionner ce levier pour relancer la machine à produire du neuf. Et appuie sur l’accélérateur. Cette fois, plus de 110 terrains publics prioritaires devraient être cédés avant fi n 2015. Une mobilisation du foncier public qui permet de vendre à prix réduit des terrains pour des programmes de construction, comprenant du logement social. Cette annonce est intervenue début janvier alors que les chiffres de la construction restent dans le rouge, et bien loin de l’objectif présidentiel des 500 000 logements : les mises en chantier restent sous la barre symbolique des 300 000 en 2014. Elles chutent même de 11,4 % par rapport aux douze mois précédents, les logements collectifs étant relativement épargnés par rapport à l’individuel (- 6,7 % contre - 11,1 %). Seuls les logements en résidence progressent de 11,1 %. Idem du côté des permis de construire. Ceux accordés augmentent de 21,2 % pour les logements en résidence, mais chutent de 7,2 % pour le collectif et de 20,8 % pour l’individuel. Et les chiffres du dernier trimestre 2014 ne laissent pas augurer pour l’instant de reprise notable début 2015. De septembre à novembre 2014, 92 600 permis de construire ont été délivrés en France, soit une baisse de 11,8 % par rapport à la même période un an plus tôt. « À l’exception des logements en résidence, tous les secteurs de la construction sont orientés à la baisse », a précisé le ministère du Logement.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur